x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 15 juillet 2022 | AIP

La JICA initie un projet pour améliorer et stabiliser l'approvisionnement en riz local en Côte d'Ivoire

© AIP Par FN
Agriculture: le PPAAO/WAAPP relance la riziculture et culture de la banane plantain
Septembre 2013. Yamoussoukro. La presse nationale découvre ce que fait le PPAAO/WAAPP pour la relance la riziculture et culture de la banane plantain

Bouaké - L'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) a initié à Abidjan, Yamoussoukro et Bouaké, un projet portant sur la promotion du riz local (PRORIL), afin d'améliorer et de stabiliser en termes de qualité et de quantité, la production du riz en Côte d'Ivoire.


Ce projet a été présenté vendredi 15 juillet 2022 aux journalistes dans le cadre du " Presse Tour JICA", organisé en prélude à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TIICAD 8) qui se tiendra du 27 au 28 août en Tunisie.


PRORIL ambitionne principalement de renforcer les capacités de production des riziculteurs à travers l'introduction de nouvelles techniques culturales, notamment l'utilisation du Bokashi (un engrais organique), de promouvoir la collaboration entre les acteurs par la création d'une plateforme interprofessionnelle, de mettre en place des systèmes de crédit avec des microfinances.


L'objectif à moyen terme est d' augmenter le volume de riz local en Côte d'Ivoire, et à long terme, d'accroître le taux d'autosuffisance en riz, situé à moins de 40%.


Le projet ne se focalise pas toutefois sur l'augmentation rapide et immédiate de la production mais sur une optimisation des chaînes d'approvisionnement du riz local. Il consiste, entre autres, à la mise en place d'un système de mécanisation durable par l'introduction notamment de motoculteurs, de l'appui à la production et à l'utilisation de semences de bonne qualité et d'engrais organique et de l'amélioration des techniques post-récolte, a expliqué par visioconférence, le conseiller en chef du projet, Hiroshi Hiraoka.


A travers la création de site de formation à la confection et à l'utilisation du Bokashi comme à Broukro (Bouaké), ainsi que l'implantation d'un laboratoire d'analyse régulier de la qualité du riz paddy et du riz usiné à Yamoussoukro, et de la formation à l'utilisation des motoculteurs, la JICA entend apporter son appui technique durable aux producteurs et usiniers, et ce, bien après la fin de la phase 2 du projet, prévue en 2024.


Ce projet est mise en œuvre en partenariat avec le ministère de l'Agriculture et du Développement rural et de l'Agence pour le développement de la riziculture (ADERIZ). Dans le cadre de ce projet, la JICA a procédé en juin à Yamoussoukro, à la remise de huit motoculteurs et batteuses-vanneuses à de petites et moyennes entreprises agricoles, engagées dans la mécanisation de leur chaîne de production.


tad/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ