x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le jeudi 28 juillet 2022 | AIP

La fondation "Adayé Kessié" valorise les tambours parleurs Brong dans le Zanzan

Bondoukou - La fondation "Adayé Kessié" valorise les tambours parleurs Brong de Bondoukou, pour renforcer l'enseignement de ces instruments de Kékréni.


Lors d'une rencontre tenue dans les localités de Kékréni et de Tabagne, mercredi 27 juillet 2022, le commissaire général de la fondation, Bini Ouattara Daouda, a, en appui à l'Union européenne (UE), procédé à la remise de nouveaux tambours et instruments de musique pour le renforcement de la formation du groupe musical Kêtê dans la localité de Tabagne.


Il s'agit, selon Bini Ouattara Daouda, de créer des activités qui préservent la culture Brong et des activités génératrices de revenus permettant de soutenir des jeunes filles et garçons dans la région.


Le financement de l'UE va, par ailleurs, permettre de poser les jalons d'un conservatoire à Kékréni, par la réhabilitation du local devant abriter les Tambours royaux et autres instruments musicaux.


En outre, la réhabilitation du centre artisanal de Tabagne a été présentée pour permettre de développer des compétences locales, en vue de la production des pagnes Kita et d'accessoires de decorations ou d'objets-souvenirs.


Pour renforcer les capacités de ces orchestres royaux et des artisans du métier de tissage, une formation à la gouvernance associative et aux techniques d'activités génératrices de revenus a été donnée aux groupes de Kékréni et de Tabagne.


Le représentant de l'UE, Christophe Courtin, a pris part à la réception de ces deux micro-initiatives d'une valeur de cinq millions de Francs CFA chacune, dans le cadre du projet LIANE 2.


La réhabilitation de la cantine scolaire de l'EPP Tabagne 1 avait été effectuée au cours de la 6ème édition du Festival Adayé Kessié, en 2021.


Ces trois micro-initiatives visent, entre autres, à développer localement un savoir-faire en réhabilitant le métier à tisser, et à créer un marché local de commercialisation des pagnes traditionnels et d'objets-souvenirs.


(AIP)


nmfa/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ