x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 4 août 2022 | AIP

Côte d’Ivoire- Les riverains du parc national de Taï formés à la pratique d’une agriculture durable

Taï – La Convention de la société civile ivoirienne (CSCI) a organisé, lundi 1er et mardi 02 août 2022, un atelier de formation des populations de Polé Oula et de Gouléako 2, villages riverains du Parc national de Taï, sur la pratique de l’agriculture durable et les compétences de vie, dans le cadre du projet “BENKADI” signifiant «Travaillons ensemble dans la même direction».


Plusieurs femmes, des personnes handicapées, des jeunes et leaders communautaires ont été, à Polé Oula, lundi, et à Gouléako 2, mardi, la cible de cet atelier visant essentiellement la conservation des aires protégées comme celui du Parc national de Taï, par des actions aidant à un développement durable et inclusif chez les populations riveraines.

Les leaders communautaires ont été formés aux méthodes efficaces pour les plaidoyers proposant des projets de développement aux autorités, structures et institutions compétentes. Le chef du village de Polé Oula, Stéphane Bélé, a souligné qu’«avec l’agrandissement du village, la formation pour mener les plaidoyers de développement est bienvenue pour susciter plus d’infrastructures routières, sanitaires et éducatives au bénéfice des villageois.»


L’ensemble des participants s’est vu présenter des compétences de vie à développer au quotidien pour favoriser l’égalité entre homme et femme, gage d’un développement social plus inclusif et plus durable.

Au-delà de ces échanges, les participants ont eu droit à une formation pratique animée par l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER), partenaire du projet BENKADI, sur la fabrication de biofertilisants à partir de matériaux naturels, afin d’améliorer les récoltes, minimiser l’impact des engrais chimiques sur les sols et surtout éviter les tentatives d’exploitation clandestine des terres du Parc national de Taï, face à la raréfaction des terres arables.


Interrogée, Anne Blaihyo, habitante de Polé Oula, a dit apprécier le fait d’avoir appris à fabriquer, elle-même, du compost biologique moins cher qui de surcroît augmentera la récolte et la valeur de ses produits sur le marché.


Une participante, Salimata Kaboré, vivant avec un handicap, a, quant à elle, promis de capitaliser les acquis de cet atelier dans sa communauté pour en accroître l’impact sur la protection de l’environnement et le maintien d’une pluviométrie favorable aux bonnes récoltes.

Polé Oula et Gouléako 2 sont deux villages de la sous-préfecture de Taï, situés à une dizaine de kilomètres du Parc national de Taï, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, pour la richesse de sa biodiversité.

Le projet “BENKADI Côte d’Ivoire” de la société civile ivoirienne (CSCI) est financé par le ministère des affaires étrangères des Pays Bas.


(AIP)

mca/ja/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ