x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 6 octobre 2022 | Abidjan.net

Souveraineté économique des Etats africains : Moussa Sanogo souligne l’enjeu de la mobilisation de ressources intérieures suffisantes

© Abidjan.net Par FN
Forum international sur le leadership: le ministre Moussa Sanogo prend part aux travaux
Abidjan le 03 octobre 2022. Le Ministre du Budget et du Portefeuille de l'Etat, Moussa Sanogo a pris part ce lundi à un forum international sur le leadership organisé par le Centre d'Etudes Prospectives (CEP) autour du thème: "l'Afrique face aux mutations géostratégiques actuelles"

Le Centre d’études prospectives (CEP), un think tank dédié à la promotion des politiques de développement, a organisé le mercredi 3 octobre 2022, à l’hôtel Ivoire, un forum international sur le thème : « L’Afrique face aux mutations géostratégiques actuelles. » Le Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo qui y prenait part est intervenu dans le cadre du panel 2 sur le sous-thème : « L’Afrique face à la reconstitution de l’ordre économique mondial », avec le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly et le président de KPMG France, par ailleurs expert du CEP, Laurent Do Rego, sous la modération de la ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé. 

Dans son intervention, le Ministre du Budget a affirmé que la question de la mobilisation des ressources intérieures d’un pays est intimement liée à la question de la souveraineté. « Quand une économie n’est pas capable de mobiliser suffisamment de ressources à l’intérieur, alors le pays est obligé de rechercher à l’extérieur les ressources manquantes pour financer les biens et services collectifs », explique-t-il.

A son sens, la problématique pour les Etats africains est de savoir comment faire en sorte que les ressources mobilisées à l’intérieur soient suffisantes pour réduire le niveau de dépendance de l’extérieur. Or au sein de l’UEMOA par exemple, aucun pays n’atteint le taux de pression fiscale fixé à 20% ; ce qui pose la question de la contribution de tous à la prise en charge des biens et services.


Pour réduire leur niveau de dépendance des ressources extérieures, le ministre du Budget pense que les Etats doivent adresser un certain nombre de questions liées à la compétence de leurs économies, en plus de disposer d’une administration fiscale suffisamment performante pour collecter l’ensemble des ressources dont le pays a besoin pour financer les investissements : routes, écoles, etc.

Au-delà de la mobilisation des ressources intérieures, le ministre Moussa Sanogo s’est prononcé sur la question de la souveraineté économique et monétaire des Etats du continent. Il a déclaré que tout Etat doit avoir une économie suffisamment dynamique et réaliser des échanges internationaux ou régionaux importants afin d’être suffisamment indépendant pour prendre certaines décisions et donc affirmer son indépendance. « C’est votre capacité à assurer une bonne gestion des finances publiques et à produire les biens et services d’une certaine valeur qui va renforcer votre souveraineté ou pas. Si vous échangez peu, il faut d’abord produire et suffisamment », explique le ministre du Budget. Par ailleurs, la situation économique peut être influencée fortement par des situations qui sont relevées ailleurs et qui vont conditionner les décisions que vous allez prendre. « En matière monétaire, l’évolution des contreparties de la monnaie va jouer sur les décisions à prendre », a insisté Moussa Sanogo.


Il est en phase avec son collègue de l’Economie et des Finances qui a indiqué que « la souveraineté économique doit prendre en compte l’indépendance monétaire qui, elle-même, doit être le fruit d’une monnaie unique, commune aux pays africains. De sorte à faciliter les échanges intra-africains. » Le ministre Adama Coulibaly estime que l’Afrique doit être en position de transformer ses produits primaires (cas du cacao, du nickel, etc. pour la Côte d’Ivoire) et développer ses chaines de valeur à créer de la valeur ajoutée et des emplois.



A. N avec Sercom

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ