x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 26 octobre 2022 | Abidjan.net

Cacao : les pays membres de l’ICCIG (Initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana) boycottent une réunion de la Fondation mondiale à Bruxelles (Secrétaire exécutif)

© Abidjan.net Par DR
Initiative Cacao Côte d’Ivoire – Ghana : le Comité de pilotage se réunit à Abidjan
Le Comité de Pilotage, l’organe décisionnel de l’Initiative Cacao Côte d’Ivoire – Ghana (ICCIG), se réunit pour la seconde fois à Abidjan, ce mercredi 12 octobre 2022, au Sofitel Hôtel Ivoire de Cocody.

Les pays membres de l’Initiative Cacao Côte d'Ivoire-Ghana (ICCIG) ainsi que le Secrétariat ne participeront plus aux réunions de la Fondation mondiale du cacao sur le partenariat à Bruxelles, en Belgique, les 26 et 27 octobre.


« Nos membres ne sont pas satisfaits de cette situation et nous voulons envoyer un message clair indiquant que nous ne compromettrons pas les moyens de subsistance de nos producteurs », a déclaré Alex Assanvo, Secrétaire Exécutif de l'ICCIG.


« Nous avions eu des discussions intéressantes et constructives avec les partenaires de l'industrie à Abidjan, à Accra et de nouveau à Rome le mois dernier, et tous ont convenu de respecter leurs engagements et de soutenir le Différentiel de Revenu Décent (DRD), mais Le Conseil du Café Cacao (CCC) et le Ghana Cocoa Board (COCOBOD) constatent avec déception que l'industrie du cacao et du chocolat ne respecte pas entièrement ses engagements en essayant de négocier à la baisse le différentiel d'origine, qui est une prime de qualité associée à tous les pays producteurs. Ceci a pour conséquence immédiate l'altération des


effets bénéfiques du DRD sur le prix garanti aux millions de petits producteurs de cacao des deux pays », a-t-il déclaré.


Plus tôt cette année, la Côte d'Ivoire et le Ghana, par le biais de l’ICCIG, ont pris la décision de publier les différentiels d'origine pour une plus grande transparence dans le secteur. En juillet, une nouvelle décision a été prise de ne plus vendre leur cacao avec des différentiels de pays négatifs, que les acheteurs utilisaient pour compenser le coût du DRD, depuis son entrée en vigueur au début de la saison 2020/21. Parallèlement, un processus a également été lancé avec l'industrie pour tracer la


voie d'un pacte économique qui a été signé par toutes les grandes entreprises.


Malgré tous ces efforts, y compris la mise en œuvre d'un système national de traçabilité et de normes garantissant des conditions équitables pour fournir du cacao durable, l’ICCIG et ses membres se voient contraints de renoncer à leur participation à la prochaine réunion de la Fondation mondiale du cacao, pour se concentrer désormais sur la mise en œuvre de mesures visant à garantir un meilleur prix aux producteurs.


Le partenariat que nous devons forger ensemble est celui du respect mutuel de nos engagements à lutter pour sortir de la pauvreté les millions de petits producteurs de Côte d'Ivoire et du Ghana (et ceux du Nigeria et du Cameroun à l’avenir).


En outre, le Conseil du Café-Cacao et le Ghana Cocoa Board envisagent, avec l'Initiative, d'évaluer d'autres mesures visant à garantir l'absence d’allégations erronées sur le revenu décent des producteurs et à consolider la mise en œuvre effective du mécanisme du Différentiel de Revenu Décent, basé sur la transparence et la construction d’une chaîne d'approvisionnement durable du cacao en Côte d'Ivoire et au Ghana.


A. N

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ