x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 4 novembre 2022 | Abidjan.net

3ème édition de l’Africa Investment Forum : la ministre Kaba Nialé exhorte les investisseurs à tirer profit du « grand avenir » de l’Afrique

© Abidjan.net Par DR
3ème édition de l’Africa Investment Forum : la ministre Kaba Nialé exhorte les investisseurs à tirer profit du « grand avenir » de l’Afrique

La 3ème édition de l’Africa Investment forum s’est ouverte officiellement le mercredi 02 novembre 2022, à Abidjan, sous le thème « renforcer la résilience économique à travers des investissements durables ». Cet important évènement s’est déroulé en présence d’investisseurs venus des quatre coins du monde, ainsi que plusieurs Chefs d’Etat et de Gouvernements notamment messieurs Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, Président de la République du Ghana, Emmerson Dambudzo MNANGAGWA, Président de la République du Zimbabwe et Madame Sahle-Work ZEWDE, Présidente de la République Démocratique Fédérale d’Ethiopie.


Ils étaient un peu plus de 1 500. Investisseurs, promoteurs de projets, conseillers en transaction, professionnels juridiques et autres professionnels ont massivement effectué le déplacement à Abidjan pour échanger sur l’avenir de l’Afrique. A l’ouverture des journées transactionnelles de l’Africa Investment Forum, le Vice-président de la Côte d’Ivoire a invité « les opérateurs privés à saisir les opportunités d’investissement qu’offrent les pays d’Afrique », tout en précisant qu’« en ce qui concerne la Côte d’Ivoire, ces opportunités sont retracées dans le Plan National de Développement 2021-2025, d’environ 105 milliards de dollars américains et dont les trois-quarts sont attendus du secteur privé », a indiqué Tiémoko Meyliet Koné. Pour davantage rassurer les investisseurs, l’ancien gouverneur de la Bceao a noté que « la présence des Chefs d’Etat et de Gouvernement constitue l’une des preuves de leur détermination à créer, ensemble, un environnement économique favorable à la réalisation des investissements nécessaires pour accélérer la transformation du continent africain », lance-t-il. Le vice-président a conclu tout en nourrissant le vœu de voir le portefeuille des transactions franchir la barre de 100 milliards de dollars à cette édition 2022 de l’AIF, contre 46.9 milliards de dollars US et 67.7 milliards de dollars US, pour les deux précédentes éditions. Mais avant, la Ministre du Plan et du Développement a souhaité la bienvenue aux nombreux participants de cette 3ème édition de l’Africa Investment Forum. Pour Nialé Kaba cet évènement se présente comme une opportunité de dialogue continue avec les gouvernements et les investisseurs, de facilitation de la maturation des projets structurants et d’accélération du bouclage des transactions pour le financement. Gouverneur de la BAD pour la Côte d'Ivoire, elle a rappelé les besoins des gouvernements africains. « Confrontés à un environnement économique mondial et des marchés de capitaux des plus difficiles, les pays africains ont plus que jamais besoin de ressources importantes pour financer les projets transformateurs à même de bâtir leur résilience et leur durabilité », a relaté Nialé Kaba. Elle poursuit pour dire que « l’Afrique est le continent de l’avenir et la nouvelle frontière du développement, et pour profiter de cette nouvelle dynamique, c’est maintenant qu’il faut y investir », ajoute la Ministre. Enfin, elle a appelé les investisseurs et les responsables gouvernementaux à faire preuve d’audace dans la conclusion des transactions financières et faire de l’édition d’Abidjan un plein succès. 


Se réjouissant de la tenue de cette édition de l’AIF en présentiel, après le report de l’édition de 2021 pour cause de COVID-19, le Président de la Bad a remercié les autorités ivoiriennes, notamment le Président de la République Alassane Ouattara, pour avoir permis la tenue de ce forum. Adesina Akinwumi a souligné que la présence des Chefs d’Etat africains à cette cérémonie montre que ces derniers « reconnaissent que l'avenir de l'Afrique réside dans les investissements, et non dans l'aide », le Président de la Bad est convaincu que le continent « au-delà de l'aide est une Afrique tirée par les investissements », par conséquent il invite à investir en Afrique aujourd'hui, pour « profiter de son grand avenir ».


Pendant ces trois (3) journées, les investisseurs auront le choix entre des projets dans plusieurs domaines, notamment l'agriculture, la santé, l'exploitation minière, la fabrication d'engrais, les infrastructures portuaires et les transports verts urbains.

Rappelons que l’Africa Investment Forum est une plateforme multipartite et multidisciplinaire lancée en 2018 par le Groupe de la Banque Africaine de développement, dont l’objectif est de réduire les coûts d’intermédiation et d’accroître les engagements actifs et productifs entre les gouvernements africains et le secteur privé.


Cyprien K.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ