x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 7 novembre 2022 | CICG-Côte d’Ivoire

École de la Deuxième Chance : après trois semaines de stage pratique en France, 17 jeunes topographes regagnent Abidjan

© CICG-Côte d’Ivoire Par DR
École de la Deuxième Chance : après trois semaines de stage pratique en France, 17 jeunes topographes regagnent Abidjan
Abidjan, le 07 novembre 2022. Après trois semaines de cours et de travaux pratiques sur terrain à l’École spéciale des Travaux publics (ESTP) de Egletons, en France, 17 jeunes topographes ivoiriens recrutés par le ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage (METFPA), dans le cadre d’un projet de formation dans les métiers du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP), ont regagné Abidjan.

Abidjan, le 07 novembre 2022 - Après trois semaines de cours et de travaux pratiques sur terrain à l’École spéciale des Travaux publics (ESTP) de Egletons, en France, 17 jeunes topographes ivoiriens recrutés par le ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage (METFPA), dans le cadre d’un projet de formation dans les métiers du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP), ont regagné Abidjan.


Ils ont été reçus et félicités par le ministre de tutelle, Koffi N’Guessan, le dimanche 07 novembre 2022 à Abidjan-Cocody.


« L’École de la Deuxième Chance (E2C) est véritablement en marche avec cette formation. C’est quelque chose de concret et de réaliste. Vous êtes des exemples types. Je suis très fier de vous parce que non seulement, vous allez commencer à travailler, mais vous allez aider aussi le ministère à répliquer ce type de formation en Côte d’Ivoire et vous allez en être les formateurs. Le plus important, en revenant tous, est que vous donnez la chance à ceux qui vont nourrir l’espoir d’être formés aux métiers pour pouvoir trouver du travail », s’est réjoui le ministre.


En créant l’E2C, a-t-il rappelé, l’ambition du Président de la République Alassane Ouattara et du gouvernement est de faire en sorte que tous les jeunes puissent être formés à un métier et trouver du travail.


« Chacun de ces 17 jeunes topographes intégrera une entreprise dès demain lundi pour commencer le travail. Il s’agit de faire en sorte que les jeunes soient gagnés par l’espérance et l’espoir », a-t-il annoncé.


Pour Koffi N’Guessan, l’E2C suscitera cet espoir car son ministère a encore d’autres types de projets qu’il va lancer au bénéfice des jeunes pour les former et faire en sorte qu’eux aussi puissent intégrer une entreprise ou s’installer à leur propre compte.


« Un petit groupe part le 12 novembre, un autre vers mars 2023. Nous avons d’autres propositions, d’autres projets pour d’autres pays pour la formation des jeunes dans d’autres types de filières », a indiqué le ministre.


Koffi N’Guessan a exhorté ces stagiaires à être les ambassadeurs de l’E2C et demandé aux autres jeunes croire en cette politique d’apprentissage.


Roméo Didier N’Guessan a dit avoir appris beaucoup de choses lors de la formation en France : « Entre autres, stationner un appareil topographique, faire un nivellement, faire un lever topographique, lire un plan topographique et implanter un bâtiment par coordonnées et par angles et distances ».


Mlle Marie-Ange Koné est sûre d’avoir fait le bon choix. « Pour moi, c’est une autre connaissance dans un autre métier que je viens d’apprendre parce qu’après mon BTS, j’avais voulu faire les Ressources humaines. Mais ça n’avait pas marché. Je ne regrette vraiment pas le fait d’être allée voir ailleurs en me formant à un autre métier », a-t-elle soutenu.


Yves Goho est titulaire d’un bac A obtenu en 2014: « Depuis lors, je ne faisais que de petits boulots par-ci, par-là. J’ai postulé à ce recrutement et ça a marché. Personnellement, la topographie était un monde nouveau pour moi. En un laps de temps, j’ai appris à lire un plan topographique, à faire du nivellement. Je remercie le gouvernement pour cette opportunité. Nous allons suivre trois mois de stage en entreprise qui seront certainement suivis de notre embauche ».


Cette formation entre dans le schéma du deuxième Programme social du Gouvernement (PSGouv2) tiré du programme de société du Président Alassane Ouattara, intitulé "Une Côte d’Ivoire solidaire".


Pour rappel, ces 17 topographes font partie d'une première cohorte de 35 jeunes apprenants partis en stage dans les métiers du BTP en France (17 topographes, neuf conducteurs de niveleuse et neuf conducteurs de Pelle hydraulique).

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ