x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le samedi 12 novembre 2022 | Abidjan.net

Mise en œuvre de la ZLECAf : le Ministre Souleymane Diarrassouba préside la 2ième réunion des Ministres du Commerce et de l’Industrie de la CEDEAO

© Abidjan.net Par DR
Le Ministre Souleymane Diarrassouba préside la 2ième réunion des Ministres du Commerce et de l’Industrie de la CEDEAO
Abidjan, 10 novembre 2022. La 2ième réunion des Ministres du Commerce et de l’Industrie de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est tenue à Abidjan à l’hôtel Radisson sous la présidence du Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME

La 2ième réunion des Ministres du Commerce et de l’Industrie de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est tenue, le jeudi 10 novembre 2022 à Abidjan à l’hôtel Radisson sous la présidence du Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME. Au centre des préoccupations, la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), la politique d’industrialisation et la protection des consommateurs.


Du haut de cette tribune, le Ministre Souleymane Diarrassouba a mentionné que la suppression des tarifs douaniers et les obstacles non tarifaires est nécessaire dans le développement du commerce intra africain situé entre 12 et 15% des échanges inter africains. Ce qui est bien inférieur aux échanges internes des autres continents dont 50% en Asie et 70% en Europe.  


« C’est pourquoi, les Communautés Economiques Régionales sont reconnues en tant que « blocs contribuant à la création de la ZLECAf ». Cette zone de libre-échange vient compléter la liste des différents accords commerciaux régionaux existants », a-t-il indiqué.


Il n’a pas manqué d’ajouter que les projections officielles estiment que la ZLECAf devrait favoriser le renforcement du potentiel productif des entreprises d’ici à 2023. En ligne de mire, l’intensification des flux commerciaux intra-africains, qui passeront de 15 à 50% des échanges globaux des Etats membres, avec en prime, la création de plus de 2,3 millions d’emplois directs et indirects.


Assurant que la Côte d’Ivoire n’est pas en marge de la volonté d’industrialisation de l’Afrique, réaffirmée dans le cadre de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, le Ministre Souleymane Diarrassouba a rappelé l’ambition du Président Alassane Ouattara d’accélérer la transformation structurelle de l’économie ivoirienne par l’industrialisation et le développement des grappes industrielles.


A cet effet, il a noté que le Gouvernement met en œuvre une nouvelle stratégie industrielle en cohérence avec le PND 2021-2025 d’un montant de 90 milliards d’euros (59 000 milliards FCFA) qui prévoit le développement de sept (7) clusters industriels.


Il s’agit des clusters (i) agro-industrie, (ii) chimie et plasturgie, (iii) matériaux de construction, d’ameublement et d’équipement, (iv) industrie pharmaceutique, (v) industrie textile, (vi) emballage et (vii) Fabrication de pièces détachées, montage et assemblage de véhicules de spécialité. En outre, les ministres ont fait quelques amendements sur les rapports des experts des pays de la CEDEAO.


A N

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Articles du dossier

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ