Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Ecole obligatoire : Les acteurs de l’école recommandent l’accélération de l’application de la loi
Publié le dimanche 4 septembre 2016  |  AIP
Les
© Autre presse par DR
Les acteurs de l`école ivoirienne lors du séminaire préparatoire de la rentrée scolaire 2016-2017 à Yamoussoukro
Les acteurs du système éducatif ivoirien ont recommandé samedi à Yamoussoukro l’accélération de l’application de la loi instituant l’école obligatoire, afin que les enfants en âge de scolarisation puissent être effectivement inscrits.
Comment


Yamoussoukro - Les acteurs du système éducatif ivoirien ont recommandé samedi à Yamoussoukro l’accélération de l’application de la loi instituant l’école obligatoire, afin que les enfants en âge de scolarisation puissent être effectivement inscrits.

Réunis dans le cadre d’un séminaire préparatoire de la rentrée scolaire 2016-2017 autour du thème « stratégie d’opérationnalisation de la politique de scolarisation obligatoire » les participants ont au terme de trois jours de réflexion au lycée Mamie Adjoua de Yamoussoukro souhaité qu’une enquête soit menée pour affiner les conclusions de l’étude sur le profil des enfants hors du système éducatif, l'identification de leurs différents besoins en vue de leur prise en compte dans la scolarisation obligatoire.

La centaine d’acteurs clés de l’école ivoirienne et leurs partenaires sociaux et techniques ont demandé l’augmentation des financements alloués dans la formation professionnelle en vue d'accroître la capacité d’accueil des structures existantes, l’élargissement du champ de formation par la création de nouvelles filières, la création des classes passerelles sur toute l’étendue du territoire.

Il a été recommandé de poursuivre la réflexion sur la nécessité d’ouvrir une nouvelle branche à l’institut national de la jeunesse et des sports, la création des filières agricoles et agro-industrielles régionalisées et axées sur des spécialisations, la formation aux métiers de la terre, la revalorisation des métiers traditionnels et des formations de qualité de courte durée pour les non scolarisés.

Le séminaire a également recommandé la sensibilisation des parents et l’implication des cadres dans la résolution des questions des enfants sans acte de naissance, l’implication et l’encadrement effectif des directeurs régionaux et inspecteurs de l’enseignement primaire, en vue de l’intégration des écoles coraniques dans le système formel.

nam/ask
Commentaires


Comment