Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Plus de 4 milliards de francs CFA acquis pour l’étude de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou (Technicien)
Publié le jeudi 3 novembre 2016  |  APA
Arrivée
© Présidence par DR
Arrivée du président burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré, à Yamoussoukro
Jeudi 28 juillet 2016. Yamoussoukro. Le président burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré, est arrivé pour sa première visite officielle qui coïncide avec la 5ème conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC 5) ivoiro-burkinabé. Il a été accueilli à l’aéroport international de la capitale politique par son homologue ivoirien, Alassane Ouattara.
Comment


Plus de 4 milliards FCFA ont déjà été acquis pour le financement de l’étude de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou ; a-t-on appris mercredi, auprès de techniciens du projet.


Le financement de l’autoroute dans la partie burkinabè, est estimé à plus de 1.204 milliards de FCFA, précise-t-on.

«Il reste à rechercher 1.200 milliards FCFA et 3 milliards FCFA, en ce qui concerne le plan de gestion environnementale et sociale», a rappelé le coordonnateur du projet, Firmin Bagoro.

La première session ordinaire du comité de pilotage du projet de construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou s’est tenue vendredi dernier à Ouagadougou, rappelle-t-on.

Les participants ont échangé à cette occasion sur les résultats des études du tronçon Ouagadougou-Bobo-Dioulasso et sur la situation d’exécution de la convention de maîtrise d’ouvrage déléguée.

Le chargé du projet entre la Côte d’Ivoire et le Burkina, Aboubacar Touré a pour sa part assuré que l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) va accompagner les deux Etats dans le dialogue avec les partenaires techniques et financiers (PTF) pour la mobilisation des ressources pour le financement de ladite autoroute.

Le 29 juillet 2008, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire ont signé le Traité d’amitié et de coopération (TAC) dont l’une des principales recommandations est la réalisation d’une autoroute reliant les capitales des deux pays.

L’objectif global du projet est d’améliorer la compétitivité de l’économie des deux pays. Cependant, le projet tarde à se concrétiser, surtout dans la partie burkinabè.

ALK/of/APA
Commentaires


Comment