Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le PM Amadou Gon lance les travaux de réhabilitation de la route Bouaké-Katiola-Ferkessédougou
Publié le dimanche 12 novembre 2017  |  APA
Le
© Autre presse par DR
Le PM Amadou Gon lance les travaux de réhabilitation de la route Bouaké-Katiola-Ferkessédougou
Comment


Le premier ministre ivoirien, ministre du budget et du portefeuille de l’Etat Amadou Gon Coulibaly a procédé, samedi, à Katiola (environ 400 km au Nord d’Abidjan) au lancement des travaux de réhabilitation de la route Bouaké-Katiola-Ferkessédougou, en présence de l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Gilles Huberson ainsi que de plusieurs membres du gouvernement et d’élus et cadres des trois régions impactées par ce projet, a constaté APA sur place.

Financé dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2D) à hauteur de 147 milliards FCFA (Etudes, travaux, suivi et contrôle), le renforcement de la route Bouaké-Katiola-Ferkessédougou, longue de 220 km, est une partie importante du corridor communautaire Abidjan-Ouagadougou-Bamoko.

Elle traverse trois régions du pays, à savoir le Gbêkê (Bouaké, Centre-Nord), le Hambol (Katiola, Centre-Nord) et le Tchologo (Ferkessédougou, Nord).

Construite en toisr phases de 1974 à 1977, l’état actuel de ce tronçon reliant le Centre au Nord ivoirien, présente une apparition de dégradations de natures diverses qui indiquent son état de ‘’fatigue extrême’’, souligne un rapport produit par le ministère des infrastructures économiques.

Il s’agit entre autres, des arrachements, des nids de poules, des fissurations et des déformations.

Par conséquent, pour le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, la réhabilitation de cette ‘’route du Nord’’ revêt donc une importance particulière car elle annonce ‘’la fin des longs calvaires pour les usagers de cette importante route qui relie non seulement le Nord et le Sud de notre pays mais aussi la Côte d’Ivoire au pays de l’hinterland, notamment le Burkina Faso et la Mali’’.

‘’Je me souviens encore des manifestations des jeunes de Niakara (…) pour attirer l’attention du gouvernement sur l’état de cette route’’, a-t-il souligné, expliquant qu’il aurait fallu que ‘’ces jeunes frères et sœurs’’ s’informent au préalable parce que ‘’ce dossier était très avancé’’.

Au fait, a poursuivi M. Gon Coulibaly, ‘’les travaux de renforcement de cette route s’inscrivent dans le cadre d’un important investissement qui est la réhabilitation et la construction de routes et d’ouvrages structurants décidés par le président Alassane Ouattara’’.

L’objectif étant selon lui, ‘’de mettre à niveau, de moderniser et de densifier le réseau routier de notre pays qui a fortement souffert des différentes crises que notre pays a connues’’.

Avant lui, le ministre des infrastructures économiques, Dr Amédé Koffi Kouakou s’est engagé à être ‘’très regardant’’ sur la qualité de ces travaux qui seront livrés dans 24 mois.

‘’Aucune imperfection ne sera tolérée’’, a-t-il promis avant de révéler quelques procédés qui seront utilisés au cours des travaux dont ‘’la technique de recyclage des chaussés’’ avec un accent particulier sur du bitume adapté au trafic lourd et intense.

A son tour, l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Gilles Huberson s’est également appesanti sur la qualité finale de cet ouvrage, invitant dans la foulée les entreprises françaises retenues dans le cadre de ce projet à s’appliquer pour ces travaux ‘’très attendus’’ par les populations et les usagers ivoiriens et des pays du sahel.

Au nom des populations des trois régions impactées par ce projet, le maire de la commune de Katiola, Thomas Camara a vivement remercié le gouvernement ivoirien pour cette infrastructure à haute portée économique, sociale et sécuritaire.

Selon un rapport établit en 2016 par le ministère des infrastructures économiques, la situation du trafic sur le tronçon Bouaké-Kanawolo était estimée à 3172 véhicules par jour dont 797 poids lourds par jour dans les deux sens contre 2 630 véhicules dont 417 poids lourds enregistrés dans les 2 sens de l’axe Kanawolo-Ferkessédougou.

CK/ls/APA
Commentaires


Comment