Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Editorial
Article
Editorial

Communication gouvernementale, quand les ministres seront disponibles pour la presse nationale, ça va aller ! / Adam’s Régis SOUAGA

Publié le mercredi 28 fevrier 2018  |  Pôle Afrique
Comment


Le gouvernement ivoirien sous la houlette du Premier Ministre s’est réuni hier à la Primature pour penser la communication entre le gouvernement et la population ivoirienne. Que s’est-il passé pour que la communication qui a été le fer de lance du positionnement politique d’Alassane Ouattara et de son parti, alors dans l’opposition, soit son grand handicap huit ans après son accession au pouvoir d’Etat ?

Le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, à l’ouverture du séminaire gouvernemental lundi 26 février, a indiqué que « notre pays est cité parmi les économies les plus dynamiques, non seulement en Afrique, mais aussi dans le monde. » Mais, reconnaît-il, « il semble y avoir un décalage entre la perception de toutes ces actions par nos populations et l’action gouvernementale. »

Ce même lundi, en France, sur la réforme de la SNCF, c’est le Premier Ministre, Edouard Philippe, qui se déplaçait sur un plateau télé pour donner la ferme position du gouvernement. Il n’est pas rare de voir ainsi le Premier Ministre français, aux aurores, sur les stations de radio ou de télé, donner la voix sur des sujets d’intérêt national dans le cadre du débat national.

Toute chose qui fait dire au politologue Geoffroy-Kouao Julien, que « la meilleure façon de communiquer c’est de débattre publiquement et contradictoirement des réalisations et actions du gouvernement. Le problème c’est que le gouvernement fait une confusion entre la propagande et la communication » dénonce-t-il.
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment