Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Civisme et citoyenneté : le Centre Civique d’Action pour le Développement de Bimbresso reçoit 250 pensionnaires

Publié le jeudi 15 mars 2018  |  Ministères
Civisme
© Ministères par DR
Civisme et citoyenneté : le Centre Civique d’Action pour le Développement de Bimbresso reçoit 250 pensionnaires
Ce mercredi 14 mars 2018, ils ont reçu la visite du Conseil de Gestion et d’Orientation de l’Office du Service Civique National (OSCN) après son installation par le ministre Sidi Tiémoko Touré.


Ils sont au nombre de deux cent cinquante, les premiers jeunes qui ont fait leur entrée au Centre Civique d’Action pour le Développement de Bimbresso le vendredi 09 mars 2017. Ce mercredi 14 mars 2018, ils ont reçu la visite du Conseil de Gestion et d’Orientation de l’Office du Service Civique National (OSCN) après son installation par le ministre Sidi Tiémoko Touré.

« Nous sommes venus nous rendre compte de l’effectivité de la mise en service du centre inauguré par le Premier Ministre le 6 décembre 2017. Cette visite se fait avec l’ensemble des membres du Conseil de Gestion et d’Orientation qui regroupe tous les ministères intervenant sur le civisme », a expliqué le Ministre Sidi Touré.

Ces jeunes qui constituent la première vague des pensionnaires ont entre 16 et 36 ans. Ils sont formés au civisme et à la citoyenneté. Apres cette formation d’ensemble, ils recevront une formation qualifiante en lien avec un métier qu’ils auront dans l’avenir. Les formations qualifiantes concernent les domaines de la maçonnerie, la mécanique, la soudure et l’électricité.

Le centre accueille des jeunes en situation de vulnérabilité. Ils n’ont pour la plupart aucune qualification, avec des niveaux scolaires plus ou moins bas. La violence est pour certains le seul moyen d’expression. Le centre a pour mission de leur donner des rudiments du civisme et de la citoyenneté à travers des formations adaptées. L’objectif est qu’ils deviennent sociables à la fin du cycle.

Bâti à Bimbresso, dans la commune de Songon (Ouest d’Abidjan), sur une superficie de 3,5 hectares, le Centre est le fruit de la coopération ivoiro-française. Il a été construit et équipé dans le cadre du Contrat désendettement développement (C2D) liant la Côte d’Ivoire et la France.
Commentaires


Comment