Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des encouragements à redonner vie aux déchets en Côte d’Ivoire (Ministres)

Publié le samedi 17 mars 2018  |  AIP
La
© APA par DR
La sensibilisation à l’économie verte au cœur d’un événement lancé à Abidjan
La ministre de la salubrité, de l’environnement et du développement durable, Anne Désirée Ouloto a annoncé une série d’actions dans le cadre de la lutte contre le changement climatique.


Abidjan - La ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, Anne Désirée Ouloto, et son collègue de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, exhortent les populations à œuvrer à redonner vie à ce qui constitue communément des déchets.

« Notre approche est de sensibiliser les populations à l’effet de lutter contre la prolifération des déchets qu’on voit ça et là. Comme pour dire aux populations que tout ce que nous considérons comme des déchets constituent la matière première qu’on peut recycler et utiliser à d’autres fins », a indiqué vendredi Anne Ouloto, à l’issue d’une "Randonnée culturelle" à l'Institut national supérieur des arts et de l'action culturelle (INSAAC), avec son collègue de la Culture.

Elle a expliqué que le 18 mars étant la Journée mondiale du recyclage, sa visite dans cet établissement s’inscrit dans l’optique de s’imprégner des initiatives en matière de recyclage de certains types de déchets. « Nous devons donner vie à ce que nous considérons comme des déchets et nous devons former nos jeunes, les intéresser à cette activité qui à terme leur permettront d’exercer des activités génératrice de revenus », a-t-elle soutenu.

Selon Anne Ouloto, les objets avec lesquels le citoyen cohabite ne sont pas destinés à mourir et à constituer des problèmes pour les différentes décharges. « Ces déchets, plastiques, canettes sont recyclables en des œuvres d’art que nous avons pu voir ici. Par-dessus tout, cela permet la création d’emplois. Je pense que nous devons avoir un autre rapport avec que nous considérons comme des déchets », a-t-elle assuré.

Pour le ministre de la Culture et de la Francophonie, l’art et l’environnement, l’art et l’écologie sont liés. Il a estimé que les déchets constituent pour les créateurs, les sculpteurs, les peintres, de la matière première. « On voit bien qu’en formant ces jeunes à ces métiers de recyclage, ils peuvent donner une seconde vie à ces matières et cela va assainir l’environnement en créant un cadre de vie sain qui va sécuriser notre santé et donc il y a là matière à créer des emplois », s’est-il félicité.

M. Bandaman a assuré qu’en synergie avec le ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, ils vont travailler à l’effet de valoriser les jeunes créateurs tout en associant les matières à recycler et la création d’emplois.

(AIP)

gak/cmas
Commentaires


Comment