Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Gros plan sur le Centre d’enfouissement technique de Kossihouen (Papier d’éclairage)

Publié le lundi 19 mars 2018  |  AIP
Salubrité
© Abidjan.net par Marc-Innoncent
Salubrité / Gestion des ordures: cérémonie de pose de la première pierre du Centre de Valorisation et d`Enfouissement Technique
Abidjan le 19 Mars 2018. Les travaux de construction du Premier Centre de Valorisation et d`Enfouissement Technique du District Autonome d`Abidjan ont été lancé dans la Sous-Préfecture de Kossihouen.


Abidjan - Le Premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly, a procédé lundi à la pose de la première pierre du Centre d’enfouissement technique de Kossihouen (CET), visant à améliorer la gestion déchets solides ménagers et assimilés (DSMA).

Premier Centre de valorisation et d'Enfouissement Technique (CET) dans le District Autonome d'Abidjan à Kossihouen, sous-préfecture de Songon

Il est prévu pour une capacité de stockage de 7 ans d’exploitation. Le CET est une infrastructure moderne de traitement écologique des déchets solides ménagers et assimilés. Il permet d'éliminer les déchets dans des conditions respectueuses de l'environnement. Dans le CET de Kossihouen, il est prévu des casiers imperméabilisés en dessous et sur les flancs par des mesures de protection passive et active qui permettront d'enfouir les déchets par couches successives alternées de couverture avec dû matériau inerte (terre). Ceci permet de réduire les odeurs et les envols de déchets.

Dans le CET, il est aussi prévu:

- un système pour récupérer les lexiviats (eaux usées provenant des déchets) et les traiter tout en les réutilisant pour l'arrosage des déchets;

- un système pour récupérer et traiter le biogaz (gaz provenant des déchets en décomposition dans mes casiers). Ce biogaz pourra être transformé en énergie électrique après une étude de sa composition six (06) mois après la mise en exploitation du CET;

- un système de récupération et de gestion des eaux de pluies non souillées;

- des équipements de contrôle à l'entrée (pont bascule, cameras, contrôle de la radioactivité, ... ) :

- des mesures de contrôle de la qualité des lexiviats traités, de la qualité du biogaz;

- des équipements de sécurité et de lutte contre les incendies;

- des voiries (accès et de circulation interne au CET).

Enfouissement et valorisation

De quoi s'agit-il exactement et quel est le process ?

Le CET est exploité en casiers l'un après l'autre après le remplissage. L'enfouissement consiste à étaler ou régaler compacter les déchets dans un casier en constituant des couches successives d'épaisseur d'1,5 m couvert par du matériau interne de 20 cm d'épaisseur. Et de couches successives et alternées sous constituées dans le casier jusqu'à son remplissage c'est-à-dire l'atteinte de la hauteur maximale prévue. Une couverture finale est mise en place sur le casier pendant qu'on exploite le suivant.

Avant toute exploitation, les casiers sont imperméabiliser en dessous et sur les flancs par des protections passives (argile compactée) et actives (géomembrane + géotextile) qui permettent de protéger le sol contre les infiltrations des lexiviats qui sont récupérées par des drains mis au fond du casier et acheminés à l'unité de traitement.

Ace lieu, des analyses sont faites, avant, pendant et après traitement. Les eaux traités sont réutilisées (recirculation) pour arroser les déchets afin d'augmenter leur décomposition. Des dispositifs sont mis en place pour éviter les envols des déchets légers et la propagation des odeurs

Pour ce qui est de la valorisation, il s'agit de donner une valeur aux déchets.

Selon la nature des déchets, le nouveau système de gestion des déchets prévoie deux types de valorisation: le tri et la récupération permettra de promouvoir la réutilisation et le recyclage des déchets comme les papiers, les cartons, les plastiques, bouteilles, les fers, etc.

La transformation des déchets permettra:

- la valorisation énergétique des déchets fermentescibles et non en énergie électrique qui sera revendu à l'Etat de Côte d'Ivoire;

- la production du compost et des fertilisants pour l'agriculture;

- la production du biogaz domestique qui permettra d'une part, de substituer le bois de chauffe pour la cuisson des repas et d'autre part,

- de fournir de l'énergie électrique aux ménages dans les zones rurales tout en faisant la promotion de l'utilisation des composts dans l'agriculture.

Toute cette stratégie sera contenue dans un programme qui sera mis en œuvre sur le territoire national.

gak/cmas
Commentaires


Comment