Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire/Le TAC, un vecteur de promotion de fortes aspirations des peuples, selon un expert burkinabé

Publié le mardi 24 juillet 2018  |  AIP
7eme
© Ministères par DR
7eme TAC: Ouverture des travaux des experts Ivoiriens et burkinabè
Le directeur Général des Relations bilatérales de la République de Côte d`Ivoire, Eric N`Dri Camille a procédé ce lundi 23 juillet 2018, à Yamoussoukro, à l`ouverture des travaux des experts dans le cadre du 7eme Traité d`Amitié et de Coopération Côte d`Ivoire - Burkina Faso. Photo : Rouamba Olivia, Directrice générale de la coopération bilatérale au Minsitère des Affaires étrangères du Burkina Faso


Yamoussoukro - Le traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso est un vecteur de promotion de valeurs de paix, de vivre ensemble, d’intégration, faisant partie des fortes aspirations des peuples burkinabè et ivoirien, a déclaré la directrice générale de la Coopération bilatérale du Burkina Faso, Olivia Ragnaghnewendé Rouamba, à l’ouverture, lundi, de la réunion des experts du 7ème sommet à Yamoussoukro.

La cheffe de la délégation burkinabè a indiqué que, face aux nombreux défis socioéconomiques qui jalonnent les voies du développement, le TAC constitue un véritable levier pour bâtir de meilleurs lendemains au profit des peuples des deux Etats.

Elle s’est félicitée des sillons tracés par les devanciers et de la dynamique voulue par les deux gouvernements par des concertations permanentes et des efforts mutuellement consentis par les deux Etats, tout en réaffirmant l’engagement de la partie burkinabé à l’édification de l’axe Yamoussoukro-Ouagadougou. Une édification qui passe par le développement de projets intégrateurs, l’amélioration du climat des affaires, la fluidification du trafic entre les corridors des deux pays, la stimulation du processus d’intégration régionale et sous-régionale, ainsi que la promotion du bien-être des peuples burkinabè et ivoirien.

La réunion des experts est la première étape des activités préparatoires de la 7ème conférence au sommet des chefs d’Etats du traité d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

Cette rencontre de 48 heures permettra aux experts de se pencher sur les dossiers d’intérêt commun et d’atteindre des résultats probants à soumettre aux gouvernements des deux pays qui se réunissent jeudi dans le cadre du traité pour le bénéfice de la coopération bilatérale qui couvre des domaines variés.

nam/kp
Commentaires


Comment