Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La ministre Anne Ouloto s’imprègne du modèle marocain de gestion durable des déchets

Publié le vendredi 9 novembre 2018  |  AIP
Salubrité:
© Abidjan.net par Marc ATIGAN
Salubrité: 21ème édition du grand ménage
Abidjan le 03 Novembre 2018. La commune d`Abobo a abrité la 21 ème édition du grand ménage en présence de la Ministre en charge de la Salubrité Anne Désirée Ouloto.


Abidjan - Invitée principale à l’inauguration du Centre de tri et de valorisation à Fès (Maroc), la ministre ivoirienne de l’Assainissement et de la Salubrité, Anne Désirée Ouloto est allée s’imprégnée du modèle marocain de gestion durable des déchets.

Selon une note d'information du ministère transmise vendredi à l’AIP, la ministre a séjourné de dimanche à jeudi au Maroc où elle a procédé à la coupure du ruban, ouvrant à une visite guidée des locaux administratifs et de l’unité de formation destinée à la mise à niveau des agents du Centre de tri et de valorisation de Fès.

A cette occasion, Mme Ouloto a expliqué que la Côte d’Ivoire s’inscrit dans la même dynamique que le Maroc, notamment la lutte contre l’insalubrité et la gestion durable des déchets. Elle a mis en relief, la nouvelle réforme du secteur déchets, le démarrage de la délégation de service public de propreté d’Abidjan et l’ouverture du Centre de valorisation et d’enfouissement technique de Kossihouen (Nord d’Abidjan).

Le Centre de tri et de valorisation de Fès a été coûté 54 millions de dirhams, soit 3,3 milliards FCFA, grâce à un partenariat entre le Groupe Ozone Environnement & Services, la Commune de Fès et la Banque marocaine du commerce extérieur. Il est construit sur une superficie de six hectares avec une capacité de 300 tonnes/jour, extensible à 500 tonnes de déchets par jour. Le taux initial de valorisation est estimé à 28,2%.

Il s’agit d’une unité semi-automatique basée sur une technologie allemande. Elle comporte un quai de déchargement des déchets collectés et transportés en vrac. Ces déchets sont ensuite chargés dans un bac où se réalise le tri mécanique. Obtenus après la première étape de tri, les déchets passent sur deux grands tapis roulants pour subir le tri manuel.

Les déchets organiques sont destinés à la production de biogaz et de biofertilisants. Les autres déchets comme le plastique, le métal, le papier, le carton sont compactés et convoyés vers des industries spécialisées pour un recyclage.

(AIP)

gak/cmas
Commentaires


Comment