Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Lancement à Abidjan des Etats généraux de la jeunesse ivoirienne

Publié le vendredi 28 decembre 2018  |  APA
Amélioration
© Ministères par DR
Amélioration de la situation de la jeunesse : Le gouvernement lance les Etats généraux de la Jeunesse ivoirienne
Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Mamadou Touré a procédé ce Jeudi 27 décembre 2018 au lancement officiel des Etats Généraux de la Jeunesse ivoirienne (EGJ).


Le ministre ivoirien de la promotion de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Mamadou Touré, a officiellement lancé jeudi à Abidjan les États généraux de la jeunesse prévus du 09 au 11 janvier prochain dans la capitale économique ivoirienne, a constaté APA sur place.

Ces assises où sont attendus plus de 1500 jeunes autour du thème, « la jeunesse ivoirienne au centre du nouveau pacte social», ont pour objectif de contribuer à améliorer l’efficacité des politiques et initiatives publiques menées en faveur des jeunes.

« Nous sommes prêts pour l’organisation des États généraux de la jeunesse. Il s’agira pour nous de prendre un nouveau départ avec les jeunes et d’évaluer toutes les stratégies mises en oeuvre à leur bénéfice », a expliqué dans une conférence de presse, le ministre Mamadou Touré passant en revue les différentes articulations de ces assises.

« Les États généraux vont s’articuler autour de plusieurs points dont la revue de la politique nationale de la jeunesse 2016-2020. C’est un document qui s’articule lui-aussi autour de cinq stratégies », a fait savoir M. Touré énumérant au nombre de ces stratégies, la stratégie nationale de protection de la jeunesse, la stratégie nationale d’insertion et d’emploi et la stratégie nationale de service civique.

Poursuivant, M. Touré qui est également le porte-parole adjoint du gouvernement ivoirien, a indiqué qu’il y aura, par ailleurs, lors de cette rencontre des panels et ateliers sur différents thèmes dont l’immigration irrégulière et la problématique de l’employabilité des jeunes.

« Nous avons à coeur de faire en sorte que ces États généraux ne soient pas seulement une plateforme de discussions sans solutions concrètes. Nous allons évaluer les politiques publiques et nous aurons un mécanisme de suivi-évaluation des résolutions », a assuré M. Touré. Dans la foulée, il a rappelé l’objectif de son département ministériel de créer à lui seul environ 100.000 emplois au profit des jeunes dans les deux années à venir en plus des emplois qui seront créés par les autres ministères et le secteur privé.


« Nous ne voulons pas que ces assises soient une tribune politique. A cet effet, tous les jeunes sont invités à y prendre part», a-t-il encouragé précisant que 300 jeunes issus des différentes organisations de jeunesse prendront effectivement part aux travaux en atelier.

Ces États généraux de la jeunesse qui seront présidés par le chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, visent à terme plusieurs résultats dont la revue des initiatives gouvernementales en faveur des jeunes de 2011 à 2018 et la mise en place d’un dispositif opérationnel de suivi-évaluation des politiques de promotion de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.

Le Sénégal et le Burkina Faso sont les deux pays invités à ces assises de la jeunesse qui enregistreront, à en croire, le ministre Touré, la présence de « plusieurs illustres jeunes ivoiriens» dont l’artiste-chanteur Salif Traoré dit A’Salfo et la sprinteuse Marie Josée Ta Lou.

LB/ls/APA
Commentaires


Comment