Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les enseignants réclament l’exclusion des élèves fauteurs de troubles

Publié le mercredi 9 janvier 2019  |  AIP


Sikensi- Les personnels du Lycée municipal de Sikensi, en grève depuis lundi contre le départ anticipé des élèves en congés de Noël, ont réclamé, mardi, "l'exclusion immédiate des fauteurs de troubles identifiés", des établissements secondaires du département de Sikensi.

Ce préalable "non négociable" des syndicats à été revendiqué par leur porte-parole, Boli James Rufin Véahi, en présence de la directrice départementale de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle de Tiassalé, Mme Asseu Valentine, en mission dans l'établissement pour résoudre le problème.

Le cas de l'élève Yacouba Ibrahim, en classe de 1ère A3 au Lycée, reconnu par plusieurs témoins comme un activiste en la matière, a été particulièrement évoqué dans la salle de réunion.

Mme Asseu Valentine, favorable à l'exclusion du mis en cause, a plaidé auprès des grévistes afin qu'ils lui accordent le temps nécessaire pour faciliter les recherches et sanctionner les perturbateurs de l'école à Sikensi.

L'autorité administrative a aussi apporté son soutien et son réconfort moral aux enseignants exerçant dans l'insécurité. Elle les a encouragé à soutenir leur proviseur, Diomandé Zibo Sopoudé, dans l'atteinte de meilleurs résultats scolaires en fin d'année.

Concernant sa doléance relative à la limitation de la durée de la grève à deux jours, les protestataires ont annoncé donner une suite à l'issue d'une assemblée générale programmée séance tenante pour ce mercredi.

Le débrayage des personnels du Lycée municipal de Sikensi devait prendre fin vendredi.


km/kkf/cmas
Commentaires


Comment