Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Ouverture de la session ordinaire 2019 de l’Assemblée nationale : le chef de l’État annonce la nomination prochaine des 33 sénateurs.

Publié le lundi 1 avril 2019  |  Abidjan.net
Assemblée
© Abidjan.net par Marc Innocent
Assemblée Nationale: Première session ordinaire de l`année 2019 en présence du Président Ouattara
Abidjan le 1er Avril 2019. Le Chef de l’Etat SEM. Alassane Ouattara a pris part à la première session ordinaire de l`Assemblée Nationale présidée par son nouveau président, l`honorable Ahmadou Soumahoro.


Face aux parlementaires ivoiriens, le président de la République Alassane Ouattara a annoncé la nomination prochaine des 33 sénateurs. C’était au cours de l’ouverture solennelle de la session ordinaire 2019 de l’Assemblée nationale à laquelle il a pris part ce lundi 1er avril 2019 à l’hémicycle à Abidjan-Plateau.

Dans son discours à l’hémicycle, le chef de l’État a dit qu’il nommerait les 33 autres membres du sénat conformément aux dispositions légales. Cette nomination, selon le président de la république, démontre bien sa volonté à mettre en place des institutions fortes et crédibles qui parait essentielle.

‘’Le renforcement de nos institutions consolide nos avancées démocratiques’’, a-t-il affirmé.

Les élections sénatoriales qui se sont déroulées le samedi 24 mars 2018 dans les 33 régions de Côte d’Ivoire ont permis d’élire 66 sénateurs, auxquels devrait s’ajouter 33 autres nommé par le président de la République pour faire un total de 99 membres. Pour chacune des 33 régions, rappelle-t-on, un sénateur doit être nommé par le premier magistrat du pays.

Du haut du pupitre de l’Assemblée nationale, Alassane Ouattara a annoncé qu’il planchera sur l’élaboration d’une loi organique relative au statut des députés de Côte d’Ivoire. Il a estimé que, contrairement aux parlementaires sous-régionales, les députés de la Côte d’Ivoire n’ont pas un bon traitement.

Pour ce qui est de l’indemnisation des victimes de la crise post-électorale, le chef de l’État a dit donner des instructions afin que la liste consolidée des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire soit finalisée pour que le processus de paiements pour les réparations, qui ont déjà commencé avec le Programme National de Cohésion Sociale (PNCS), s’intensifie avec les montants additionnels prévus.

Bien avant, le président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro a indiqué qu’une centaine de projets de loi et propositions de loi sera examinée au cours de la session 2019.

CK
Commentaires


Comment