Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Des parlementaires ivoiriens formés à la réduction des risques vis-à-vis des usagers de drogues

Publié le mardi 25 juin 2019  |  AIP


Abidjan – Des parlementaires ivoiriens et des leaders communautaires sont instruits, au Palm Club, à l'initiative de l’Ong « Médecins du monde » et sous la direction du Comité interministériel de lutte anti-drogue (CILAD), sur une nouvelle approche de prise en charge holistique des usagers de drogues (UD) dénommée la réduction des risques (RdR).

Cette perspective prend principalement en compte le respect des droits de l’homme et intègre la prise en charge médicale et psychologique de l'UD, selon l’initiateur de cette rencontre, le secrétaire général du CILAD, le contrôleur général de police Kourouma Mamadou. « Le drogué n’a pas sa place en prison, c’est un malade qui a besoin d’une prise charge holistique », a-t-il dit.

Pour le secrétaire général e du CILAD, cette rencontre a visé à la fois à réduire l’offre de drogues par une politique de répression du trafic illicite et la demande de drogues par la prise en charge des UDs dans des services de traitement de la dépendance.

Pour ce faire, la loi du 22 juillet 1988 doit être reformée pour "qu'elle soit en conformité avec les idées novatrices" venues des autres nations, a indiqué le président de la commission défense et sécurité et président du réseau des parlementaires de lutte contre la drogue, Yéo Fofié. "Il faut prendre exemple avec ce qui se fait ailleurs pour réduire la demande de drogues", a-t-il souhaité.

Le coordinateur du programme « Réduction des risques » à Médecins du monde, Renaud Boulet a salué cette table ronde qui sera bénéfique à la Côte d’ Ivoire. Cette table ronde, qui prend fin mardi, s’inscrit dans le cadre de la journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic de drogue. Elle aura lieu à Abobo, le 26 juin, autour du thème, « la justice pour la santé et la santé par la ;justice ».

La réduction des risques des UD s’inscrit dans le cadre du Programme régional de réduction de risques VIH/TB et autres comorbidités et promotion des droits humains auprès des consommateurs de drogue injectables (PARECO) réalisé dans cinq pays, à savoir le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau et le Sénégal.

Médecins du monde est une organisation de solidarité internationale basée sur le bénévolat de professionnels de la santé pour apporter une aide humanitaire aux populations vulnérables.

nmfa/fmo
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment