Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Sport
Article
Sport

Critiques contre les Eléphants de Côte d’Ivoire : de passage à Abidjan, Patrick M’Boma se défend face aux journalistes ivoiriens

Publié le mercredi 7 aout 2019  |  Abidjan.net
Conférence
© Abidjan.net par Lobatchevski
Conférence de presse de l’ex international Camerounais Patrick Mboma
Abidjan le 06 Août 2019. En prélude à la super coupe nationale 2019 de Cote d’Ivoire, l’ancien footballeur international Camerounais et consultant sportif Patrick Mboma a animé au siège de la fédération, une conférence de presse.Photo : Patrick Mboma, ancien international Camerounais.


L’ancien international camerounais, Patrick M’Boma, était l’invité de la Fédération ivoirienne de football (Fif) pour la finale de la Coupe nationale en Côte d’Ivoire.

Présent à Abidjan depuis le lundi 05 aout jusqu’à ce jeudi 08 août 2019, le double vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations en 2000 et 2002 a eu l’honneur de donner le coup d’envoi de la finale de la coupe nationale qui a opposé la SOA, vainqueur par 3 buts à zéro contre le FC San Pedro, le mardi 6 août 2019, à la veille de la célébration du 59è anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

Face à la presse, le Camerounais a eu à répondre à plusieurs questions, dont certaines sur des mauvaises critiques qu’il aurait faites sur l’équipe nationale de Côte d’Ivoire lors de la dernière Can jouée mi-juin à mi-juillet en Egypte. Interpellé sur cette question, Patrick M’boma s’en défend et accuse des journalistes de l’avoir livré à la vindicte des supporters ivoiriens. Selon l’ancien ‘’lion’’, un journaliste lui aurait soumis un questionnaire pour une interview sur la compétition. Mais, le joueur souligne qu’il était sous un contrat d’exclusivité avec une télévision qui ne lui permettait pas d’accorder d’interview. Il s’étonne alors de propos que lui aurait prêté le journaliste, qui l’a sollicité. Lesquels propos ont été repris par un autre confrère dans un écrit encore plus salé contre sa personne. Ce qui lui a valu des volées de bois vert de supporters ivoiriens. « J’ai été pris dans l’émotion des supporters ivoiriens, alors que, je le répète, je n’avais pas accordé d’interview ».

N’empêche, Patrick M’Boma dit avoir estimé qu’il y avait un problème dans l’axe central de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire qu’il a relevé. « C’est l’un des commentaires que j’ai pu faire lorsque j’ai eu la possibilité de commenter un match de la Côte d’Ivoire. Çà s’est arrêté là. Delà à penser que je voulais le mal de la Côte d’Ivoire. Oui, effectivement, il y a une équipe telle que je voulais voir dans la compétition. Mais, quelle est cette équipe qui, quand bien même je vais commenter, je vais dire qu’elle était la plus merveilleuse et exceptionnelle ? ».

Le consultant sportif dit faire ce qui est en ses possibilités pour être impartial dans ses commentaires. Ce, quand-bien même ce n’est pas facile, y compris dans ses commentaires sur l’équipe du Cameroun ou le Paris Saint Germain. « Mais, je ne peux pas m’amuser à m’attaquer aux footballeurs, parce que j’ai été moi-même footballeur. Je peux la faire, cette erreur. Ça m’est déjà arrivé, et je m’en suis même excusé. J’ai dit, par exemple, cette vérité avec Copa Barry. J’ai eu des propos déplacés. Mais, malgré moi, je n’ai pas eu du mal à venir rectifier le problème. Mais, je n’ai pas eu de propos déplacés, pendant cette compétition à l’encontre des Eléphants », s’est défendu le lion sur les bords de la Lagune Ebrié.

Le camerounais entend faire de son passage à Abidjan un relais éducatif pour inspirer les joueurs locaux à travers le récit de son riche parcours. « La grande différence entre le football professionnel et le football amateur, c’est l’application qu’on met dans son travail. Parfois, en professionnel on n’y met pas tout. L’Etat d’esprit est très important, et c’est ce qu’il faut mettre en avant. Il faut avoir de bonnes habitudes, ne pas être en retard aux entraînements... », conseille Patrick M’Boma, dont l’une des

plus grandes joies de la carrière qu’il a partagé aura été de chanter à l’unisson l’hymne nationale du Cameroun le 30 septembre 2000 à Sydney à la finale remportée face à l’Espagne.

Tout n’aura pas été rose pour le lion qui a rappelé l’un des ces moments les plus tristes de sa vie, à savoir voir le Cameroun manquer de se qualifier pour le Mondial 2006 au profit de la Côte d’Ivoire.



F.D.B
Commentaires
Playlist Sport
Toutes les vidéos Sport à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment