Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Diplomatie
Article
Diplomatie

Chine-Côte d’Ivoire: Reprise de la coopération 35 ans après

Publié le lundi 18 novembre 2019  |  L’Essor Ivoirien
Coopération
© Autre presse par DR
Coopération Sino-ivoirienne : la délégation du Comité Permanent de l`Assemblée Populaire Nationale de Chine visite le chantier du stade olympique d`Ebimpé
En marge de leur visite de travail en Côte d`Ivoire du 13 au 16 novembre 2019 à Abidjan, les parlementaires chinois ont effectué, ce 15 novembre, une visite du chantier du stade olympique d`Ebimpé.


Le jeudi 14 novembre 2019 à la salle de la Rotonde de l’Assemblée Nationale de Côte d'Ivoire se déroule un fait hautement historique entre la Côte d’Ivoire et la République Populaire de la Chine. Le Président du parlement ivoirien, Amadou Soumahoro, après une audience accordée à une forte délégation chinoise chapeautée par SEM Wu Weihua vice-président du Comité parlementaire de l’Assemblée Nationale de la Chine populaire, a eu une importante séance de travail avec les visiteurs. Une belle occasion pour le patron du parlement de Côte d’Ivoire de plaider auprès du chef du parlement chinois et 18 hommes d’affaires pour le renforcement des liens socio-économiques entre la Côte d’Ivoire, son pays et la République Populaire de la Chine.

On pourra retenir des discussions ayant eu lieu entre les deux délégations que les relations sont au beau fixe entre la République de Côte d’Ivoire et la Chine populaire grâce au management de l’actuel président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane OUATTARA et ses collaborateurs. Cela est traduit ce jeudi 14 novembre dernier à la salle de la rotonde de l’Assemblée Nationale par le président du parlement ivoirien Amadou Soumahoro posant que ‘’ tout accélère entre la Chine et la Côte d’Ivoire sous le président Alassane Ouattara parce que le président ivoirien veut écrire une nouvelle page de paix, de développement et de sécurité en Côte d’Ivoire’’. Il recevait à cette occasion SEM Wu Weihua vice-président du Comité parlementaire de l’Assemblée Nationale de la Chine populaire qui a séjourné en Côte d’Ivoire, du 13 AU 16 novembre 2019. L’autorité chinoise a eu droit à tous les honneurs de la part des autorités ivoiriennes sous la houlette du président de l’Assemblée Nationale de la Côte d’Ivoire. L’importante délégation de l’Assemblée Populaire nationale de la Chine qui a atterri en terre ivoirienne par le vol HF 763 a bénéficié d’un accueil chaleureux de la part de la vice-présidence du parlement ivoirien et des membres de la Commission des relations extérieures et du groupe d’amitié Côte d’Ivoire-Chine à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. Le jeudi 14 novembre, a marqué l’audience entre le président de l’Assemblée Nationale de la Côte d’Ivoire, Son Excellence Amadou Soumahoro et le chef de la délégation chinoise. Après l’audience, il y a eu le même jour une séance de travail d’une heure et demie entre la délégation chinoise et celle des députés ivoiriens chapeautée par le président Amadou SOUMAHORO à la Rotonde du parlement. Cette séance de travail, il faut le dire, a été sanctionnée par des échanges sur différents aspect de la coopération entre les deux pays. Le président de l’assemblée nationale ivoirienne a invité les autorités chinoises à s’intéresser à la Côte d’Ivoire agricole et minière. Ce même jeudi, la délégation chinoise a été reçue par le sénat ivoirien. Ici, la séance de travail a été sanctionnée par des échanges fructueux. Le vendredi 15 novembre, la délégation chinoise a eu droit à une visite de terrain entre autres le stadium d’Ebimpé et les travaux d‘extension du port autonome d’Abidjan. Le samedi 16 novembre avant de prendre son vol pour regagner la Chine populaire, la délégation a découvert la très réputée Forêt du Banco avec ses nombreuses espèces végétales et animales autre autres la marre aux silures. Cet réputé lieu éco-touristique a permis à la délégation chinoise la prise de belles images de ce patrimoine forestier. Mais bien avant ce jour, le PAN ivoirien a plaidé pour le renforcement des liens sur le plan sécuritaire, paix et développement entre les deux pays.

‘’Tchomba’’ invite la Chine au renforcement des liens entre les deux pays

Le président de l’assemblée nationale de la Côte d’Ivoire, Amadou Soumahoro qui recevait la délégation chinoise a noté que cette visite du vice-président du parlement chinois en Côte d’ivoire vise à rendre dynamique les relations exemplaires qui existent entre les deux pays. Il a dit être convaincu que cette visite renforcera les relations parlementaires des deux peuples. La Chine populaire, il faut le dire, joue un rôle majeur dans la gouvernance mondiale, occupe une place de premier choix et reste un partenaire incontournable. Aussi grâce au génie des Chinois, ce pays a-t-il pu assoir une paix et une stabilité ayant abouti au développement. C’est pourquoi, il a sollicité les autorités chinoises à soutenir le président Alassane Ouattara dont la vision est de maintenir une paix durable, la sécurité et le développement aux Ivoiriens. Le patron du parlement ivoirien a également sollicité la présence de la Chine qui a réussi son progrès dans les secteurs clés comme la technologie, l’information, l’équipement de transport, de production d’énergie propre. ‘’ Je vous sollicite pour le progrès de mon pays’’, a-t-il déclaré. Non sans plaider pour la transformation des matières premières agricoles ivoiriennes en produits finis et semi-finis. Outre le volet économique, les deux pays doivent renforcer leur coopération parlementaire selon le chef du parlement ivoirien. C’est dans ce cadre que ‘’Tchomba’’ souhaite que le groupe d’amitié ivoiro-chinois qui existe depuis longtemps doit être revitalisé. Cela pour permettre aux parlementaires des deux pays de se retrouver à Pékin ou en Abidjan afin de faire avancer les sujets communs à ces deux pays. ‘’ J’engage l’assemblée nationale de la Côte d’Ivoire et les députés ivoiriens à œuvrer pour un lendemain meilleur entre la Chine et mon pays’’, a noté ‘’ Tchomba’’. Pour le vice-président de l’assemblée nationale de la Chine, la Côte d’Ivoire, pays fortement agricole est incontournable et important en Afrique et dans le monde. ‘’ La Côte d’Ivoire est un pays important en AFRIQUE, ma visite en terre ivoirienne renforcera les relations entre la CHINE et la Côte d’Ivoire. Notamment les relations des deux parlements. Pour dire que la Chine et la Côte d’Ivoire sont liées pour une amitié sincère dans le cadre du progrès socio-économique’’, a rassuré SEM Wu Weihua vice-président du Comité parlementaire de l’Assemblée Nationale de la Chine populaire.

Comment ADO rallume le feu avec des visites officielles de part et d’autres

Les relations entre la Côte d’Ivoire et la CHINE débutent, le 2 mars 1983. Dix ans avant la mort du père fondateur de la Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny. Quand Henri Konan Bédié accède au pouvoir, l’idée de ressusciter les relations entre les deux pays ne l’effleure pas. Son combat ‘’ivoiritaire’’ et le détournement des dix-huit milliards de l’Union Européenne plongent le pays dans le chaos. Les partenaires prennent le large. Alors que les Ivoiriens comptaient sur l’opposant historique Laurent Gbagbo pour rapprocher les deux économies, il passera malheureusement tout son temps à danser du ‘’ gbégbé’’, une danse de la cosmogonie bété dans un palais présidentiel sérieux comme celui de la Côte d’Ivoire. Par son langage xénophobe hérité de Bédié, Laurent Gbagbo ne songe pas au renouvellement des relations économiques entre la CHINE, la deuxième puissance économique et son pays et continue d’être opposant à son propre régime. Quand Alassane Ouattara accède au pouvoir d’Etat, il prend le taureau par les cornes. Il active les relations entre les deux pays. SEM WAN LI est ambassadeur de Chine en Côte d’ivoire, le 23 mai 2019. SEM DOSSO Adama est depuis septembre 2014, Ambassadeur de Côte d’Ivoire en Chine. Le feu est rallumé entre les deux Etats. Depuis ce temps, les visites officielles se multiplient entre les deux pays. De 2015 à 2018, les autorités chinoises ont effectué six visites officielles en terre ivoirienne. Le pays est dirigé véritablement par un homme international et un économiste connu dans le monde entier, Alassane Ouattara. On peut citer pêle-mêle selon le président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire, la visite de SEM. ZHANG Ming, vice-ministre chinois des affaires étrangères, à l’occasion de la Conférence internationale sur l’Emergence de l’Afrique, du 16 au 21 janvier 2015. Le président du Comité National de la Conférence Consultative du peuple chinois Wang Jiarui s’est rendu en Côte d’Ivoire toujours à en croire le président Amadou Soumahoro, du 19 AU 21 janvier 2016. Du 13 au 16 avril, c’est YU Zengsheng, président du Comité National de la Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois équivalent du sénat qui se rend en Côte d’Ivoire. Les choses se précisent en mars 2017 avec la visite de QIAN Keming vice-ministre chinois du commerce, dans le cadre de la 3ème session de la Commission mixte de la coopération économique, commerciale et technique entre la Côte d’Ivoire et la république populaire de Chine. C’est le ministre des Affaires Etrangères WANG YI qui se rend en Côte d’Ivoire en visite d’amitié et de travail, du 21 au 22 mai 2017. En 2018, c’est le ministre assistant aux affaires étrangères qui débarque en Côte d’Ivoire. Plusieurs accords économiques sont toujours issus de ces visites. Les autorités ivoiriennes se sont signalées à leur tour en république populaire de Chine. C’est le président de la république, Alassane Ouattara qui ouvre le bal en juillet 2012 avec sa première visite en CHINE. Soro GUILLAUME s’y rend en 2013 en qualité de président de l’assemblée nationale. Le ministre Maurice BANDAMA de la Culture y séjourne du 12 au 21 juin 2016. L’ex-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, MAMADOU Sangafowa est reçu par les autorités chinoises. La série des visites des autorités ivoiriennes en CHINE s’achève avec la visite d’Etat, du président Alassane Ouattara et Madame Dominique Ouattara, suivie de la participation du Chef de l’Etat au 3ème forum sur la coopération Sino-Africaine.

Des accords signés lors des visites d’Etat rapportent gros à la Côte d’Ivoire sous le président Alassane OUATTARA

La visite d’Etat du président de la république de Côte d’Ivoire en Chine a eu des retombées économiques et financières très importantes. L’estimation des accords commerciaux, des conventions de prêts et des dons avoisine 1900 milliards de Fcfa. On peut citer l’accord de don sans contrepartie d’un montant de 200 millions de YUANS soit près de 17 milliards de FCFA, destinés au financement de la réalisation des projets d’assistance technique agricole, de la construction d’un hôpital ainsi que divers autres projets identifiés par les deux parties, signé le 15 mars 2018. Un accord de coopération économique entre la Chine et la Côte d’Ivoire relatif au don d’un montant de 300 millions de YUANS Remminbi soit plus de 25 milliards fcfa à la Côte d’Ivoire a été signé le 27 mars 2017.

Jeanne Auréole
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment