Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le processus de labellisation de l’Attiéké et du pagne Baoulé lancé

Publié le lundi 25 novembre 2019  |  AIP
Lancement
© Ministères par DR
Lancement du processus reconnaissance de l’Attiéké des Lagunes et des Pagnes Baoulé en Indications géographiques protégées (IGP)
Samedi 23 novembre 2019. Abidjan. Le processus de labellisation ou la reconnaissance de l’Attiéké des Lagunes et des Pagnes Baoulé en Indications géographiques protégées (IGP) a été lancé ce samedi par le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba.


Abidjan - Le processus de labellisation ou la reconnaissance de l’Attiéké des Lagunes et des Pagnes Baoulé en Indications géographiques protégées (IGP) a été lancé samedi par le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba.

Le lancement a été fait lors d’une cérémonie organisée dans le cadre de la 5ème édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales d’Abidjan (SARA).

L’indication géographique protégée est un titre de propriété intellectuelle délivré par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) pour des produits de terroirs dont la qualité spécifique est liée au terroir (qualité du sol, climat), ou à des techniques particulières ou même à un savoir-faire traditionnel développé par les producteurs de cette localité.

Le processus s’inscrit dans le cadre de la deuxième phase du Projet de mise en place des Indications géographiques dans les Etats membres de l’OAPI (PAMPIG II) mené par l’OAPI, avec le soutien de l’Agence française de développement (AFD).

Pour le ministre Diarrasssouba Souleymane, l’IGP est un instrument juridique pour organiser la gestion et la défense du label et du nom d’un produit contre les usages frauduleux sur les marchés nationaux, régionaux et internationaux.

Il permet aussi d’affirmer l’identité culturelle et le savoir-faire des populations, à structurer une organisation professionnelle et économique autour des produits concernés et à augmenter leur valeur ajoutée, pour un meilleur positionnement sur le marché.

Selon le directeur de l’OAPI, Denis Bohoussou, cette labellisation est une confirmation de la qualité et de l’authenticité du produit et donc, un prix plus rehaussé.

Au total 70 produits de Côte d’Ivoire ont été répertoriés comme typiques au pays dont huit y compris l’attiéké et le pagne Baoulé qui sont en voix d’être labellisés.

Il s’agit des poteries de Katiola, du cacao de Soubré, de la toile artisanale de Korhogo, du riz et du café des montagnes de Man, de la mangue Kenth de Korhogo. L’attiéké et le pagne Baoulé constituent les produits pilotes de ce processus.

tad/cmas
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment