Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les élèves des lycées 1 et 2 de Bondoukou sensibilisés sur les dangers liés au trafic illicite de la drogue

Publié le mercredi 4 mars 2020  |  AIP


Bondoukou, Le Service de la protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse (SPJEJ) a initié une rencontre, mercredi à Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo), afin de sensibiliser les élèves des lycées 1 et 2 de cette localité sur les dangers liés au trafic illicite de la drogue.

Cette campagne de sensibilisation s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la consommation, la vente, l’achat et la culture des drogues illicites en milieu scolaire qui demeure un fléau détruisant l’avenir des élèves.

Selon le commandant de la brigade antidrogue de la gendarmerie de Bondoukou, Capt Danon K. Théophile, la consommation de la drogue par les élèves est liée à nombreuses causes, notamment la mauvaise compagnie, la curiosité et le plaisir que cette substance procure.

Il a invité les élèves à s’éloigner de ces substances nocives qu’elles soient naturelles ou synthétiques car, entraînant plusieurs conséquences à savoir, des maladies pulmonaires ou le VIH/ Sida, des pertes fréquentes de mémoire et la déconcentration conduisant souvent à la baisse des résultats scolaires.

« Vous devez vous éloigner de la drogue car, votre travail est d’aller à l’école pour être un jour des futurs cadres de ce pays », a-t-il lancé, en présence des autorités judiciaires et éducatives.

Le substitut du procureur, Bakayoko Daouda Antoine s’est appesanti sur les dispositions prévues par la loi ivoirienne pour les personnes qui s’adonnent à la consommation, au transport, à l’offre, à l’achat et à la culture de la drogue illicite.

Selon lui, les peines vont d’un à cinq ans et de 200 mille F CFA à 500 mille F CFA d’amende pour les consommateurs, de cinq à 10 ans et de 500 mille F CFA à 50 millions de F CFA d’amende pour les trafiquants et de 10 à 20 ans et de 10 millions de F CFA à 100 millions F CFA d’amende, pour les personnes qui cultivent la drogue.

Crée auprès des tribunaux de première instance et des sections détachées des tribunaux, le SPJEJ a pour objectif, entre autres, de rendre l’intervention de la justice juvénile plus qualitative, performante et respectueuse des droits des mineurs.

(AIP)

zaar/tm
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment