Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Assoa Adou, un leader du parti de Gbagbo, convoqué à la préfecture de police d’Abidjan lundi

Publié le samedi 21 mars 2020  |  APA
Le
© Autre presse par DR
Le FPI participera à la présidentielle ivoirienne de 2020 (Dr Assoa Adou)
Jeudi 04 Juillet 2019. Le Front populaire ivoirien (FPI, parti fondé par Laurent Gbagbo, opposition) participera à l’élection présidentielle ivoirienne de 2020, a annoncé, Dr Assoa Adou, son Secrétaire général, invité du quotidien Le Nouveau Réveil pour sa tribune d’échanges, «Fauteuil Blanc ».


Abidjan (Côte d'Ivoire) - Assoa Adou, secrétaire général d’une frange du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), le parti de Laurent Gbagbo, est convoqué lundi à la préfecture de police d’Abidjan, selon une notification dont APA a reçu copie, confirmée par son entourage.

« Il est convoqué pour le lundi à 10h00 (GMT, heure locale) », a indiqué à APA Franck Anderson Kouassi, chargé de communication d'une tendance du parti, insinuant que la convocation ne porte « aucun motif » concernant l’objet de sa convocation.

La rencontre à Bruxelles entre l’ancien chef de l’Etat Laurent Gbagbo et son Premier ministre Pascal Affi N’guessan marque «la réconciliation réelle et véritable» entre les deux franges du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) qui se disputent depuis 2014 la présidence du parti, avait indiqué en février dernier l'ex-Prelmière dame Simone Ehivet Gbagbo.

M. Assoa Adou « a reçu cette notification aujourd'hui (samedi) » alors qu’il n’était pas à la maison mais les éléments de la police ont déposé chez lui la convocation, a fait savoir Franck Anderson Kouassi, dans un échange téléphonique.

En fin de matinée, ce dimanche 22 mars 2020, le Front populaire ivoirien anime un point de presse, au siège du parti chez Aboudrahamane Sangaré, à ce sujet, a annoncé M. Anderson Kouassi.

Cette convocation intervient une semaine après un meeting de la plateforme de l’opposition à Yamoussoukro, la capitale politique du pays, où Assoa Adou qui a appelé les militants à envahir les centres d’enrôlement des Cartes nationales d’identité (CNI), a exigé la gratuité de l’opération.

« M. Guikahué (secrétaire exécutif en chef du Pdci) avait dit que la Banque mondiale avait donné 30 milliards Fcfa (pour les CNI en Côte d'Ivoire ), mais il était en deçà de la réalité, parce que l’Union européenne a également donné 30 millions d’euros », a dit M. Assoa Adou lors de ce meeting.

« Quand vos additionnez tout cela, on se pose la question suivante, où sont passées ces colossales sommes, qu' est-ce qu' on a fait de ces sommes », s'est-il interrogé dans une intervention, à l'occasion de ce meeting.

AP/ls
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment