Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Arrestation jugée arbitraire de N’Dakpri Ange Félix : Toumodi exige la libération sans condition de son fils

Publié le mardi 27 octobre 2020  |  Le Nouveau Réveil
Culture:
© Abidjan.net par Marc Innocent
Culture: lancement du premier salon ivoirien du livre pour enfants et adolescents
Mardi 24 Novembre 2015. Abidjan. Monsieur Henri N`Koumo, directeur du Livre au Ministère de la Culture et de la Francophonie, a officiellement lancé le premier salon ivoirien du livre pour enfants et adolescents. Il représentait le ministre Maurice Kouakou Bandama. Photo: Monsieur N`Dakpri Ange, Président des éditeurs Ivoiriens


Le dimanche 25 octobre dernier, dans la soirée, la nouvelle de l’arrestation du délégué permanent, Ange Félix N’Dakpri, s’est vite répandue dans la capitale du Bélier, Toumodi, comme une trainée de poudre. Les militants du Pdci-Rda, outrés et indignés par cet acte des tenants du pouvoir, ont produit une déclaration dans laquelle ils exigent la libération immédiate et sans condition du délégué permanent. A travers eux, c’est tout Toumodi qui exige la libération de leur fils et frère. Intégralité de la déclaration.

C’est avec stupéfaction que les militants et les Sympathisants du PDCI–RDA de Toumodi ont appris, le Dimanche 25 Octobre 2020, l’arrestation arbitraire, l’enlèvement sans fondement à son domicile, à Abidjan, par des hommes en armes, d’Ange Félix N’dakpri, fils et éminent cadre de Toumodi et par ailleurs Délégué permanent du Parti dans la Délégation de Toumodi Commune.

Cette arrestation fait suite à des évènements qui se sont déroulés le mercredi 21 octobre à Abli, son village : une altercation a eu lieu entre les populations et le Ministre Amedé Kouakou. Ainsi, Ange Félix N’dakpri est accusé de vouloir faire incendier le domicile du Ministre. Et c’est la raison principale de son arrestation et de sa séquestration. Or, Ange Félix N’dakpri ne se trouvait pas sur les lieux et l’acte d’incendier n’est pas avéré. Nous nous interrogeons dans quel pays nous sommes Les militants et les sympathisants du PDCI–RDA de Toumodi, indignés, déplorent, dénoncent et condamnent, avec la dernière énergie, cette arrestation arbitraire qui vise à éliminer un honnête citoyen qui a choisi de militer dans un parti épris de Paix, de Sagesse et de Tolérance et qui s’est mis, avec dévouement et abnégation, au service du PDCI – RDA.

Les cadres, militants du PDCI–RDA de Toumodi, nourris à la sagesse de leurs illustres devanciers, Auguste Denise, Jean Delafosse, Camille Alliali, Désiré Boni, Patrice Kouamé et bien d’autres, ne sauraient, pour aucune raison, s’inscrire dans des actions de violence ou de déstabilisation de la Côte d’Ivoire, leur pays dont ils participent plutôt au développement harmonieux.

La Côte d’Ivoire doit demeurer un pays démocratique où le respect des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques et particulièrement la tolérance politique sont des gages importants pour sa stabilité et sa cohésion.

La Délégation Communale du PDCI–RDA de Toumodi réaffirme son soutien au Président Henri Konan Bédié, à son Directeur de Cabinet, N’DRI Kouadio Pierre Narcisse, et particulièrement au Délégué Permanent, Ange Félix N’Dakpri, aujourd’hui persécuté ; elle exige sa libération sans délai et pour cela, elle invite ses militants à rester soudés, mobilisés et déterminés pour la Victoire.

Vive le PDCI-RDA !

Vive la Côte d’Ivoire !

Les Coordinations des structures locales du parti

Fait à Toumodi, le 26 Octobre 2020
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment