Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Fin du projet de développement de la culture scientifique chez les jeunes filles du lycée moderne de Bouna

Publié le jeudi 21 janvier 2021  |  AIP


Bouna-La cérémonie marquant la fin du projet de développement de la culture scientifique, initiée chez les jeunes filles du lycée moderne de Bouna par le Centre de Recherche et de Lutte contre le Paludisme (CRLP) de l'Institut National de Santé Publique (INSP), s'est déroulée mardi 19 janvier 2021, au sein dudit établissement en présence de responsables de structures éducatives et autorités administratives de la ville.

Ce projet a été mis en œuvre par la doctorante Amiah Ahou Mireille épse Droh suite à l'obtention d'un financement de l'Académie africaine des sciences (AAS) destiné aux doctorants du programme doctoral et postdoctoral DELGEME (The Developing Excellence in Leadership and Genetics Training for Malaria Elimination in sub-Saharan Africa). Il s’est déroulé sous la supervision du Dr Kangh Orphée, Sociologue au CRLP.

Sa réalisation a été facilitée par l'appui des autorités administratives et techniques locales à savoir le préfet de région, le directeur régional de l'Education nationale de Bouna, le directeur du Centre d'information et d'orientation et le personnel enseignant du lycée moderne de Bouna (LMB).

Selon Mme Droh, par ailleurs investigatrice du projet, pour atteindre l'objectif de susciter l'attrait pour les filières scientifiques chez les jeunes filles du lycée moderne de Bouna, plusieurs activités ont été planifiées.

La première a consisté en une étude visant à identifier les raisons de la faible implication des jeunes filles dans les filières scientifiques. La deuxième a permis de sélectionner une cohorte de 40 jeunes filles en classe de 3ème et de Terminale, ayant le potentiel pour devenir scientifiques.

La troisième activité était l'organisation de réunions et groupes de discussion pour permettre aux jeunes filles sélectionnées et leurs parents d'avoir une meilleure perception de la Science et de l'importance de l'implication de la femme dans la science.

Le proviseur du lycée moderne de Bouna, Diarra Abiba, a salué le choix porté sur son établissement pour la réalisation de ce projet qui a véritablement suscité au niveau des jeunes filles, le goût pour les sciences. Ce qui s'est traduit par leurs brillants rendements scolaires dans les disciplines scientifiques en fin d'année.

on/fmo
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment