Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Protection de l’enfant : L’ONG Yelenba- WIA et ses partenaires inaugurent le Centre de Protection de la Petite Enfance d’Adoumangan (Jacqueville)

Publié le samedi 20 fevrier 2021  |  Abidjan.net
Jacqueville
© Abidjan.net par PR
Jacqueville : cérémonie d`inauguration du centre de la petite enfance d`Adoumangan
Jacqueville le 20 février 2021. L`ONG Yelemba Women in Action a procédé ce samedi à l`inauguration du Centre de Protection de la Petite Enfance (CPPE) d`Adoumangan.


L’ONG Yelenba-Women in Action (WIA) a inauguré le Centre de Protection de la Petite Enfance (CPPE) d’Adoumangan, dans la commune de Jacqueville, ce samedi 20 février 2021. L’inauguration de ce centre, construit, équipé et offert par l’ONG Yelenba-Women in Action (WIA), a eu lieu en présence de Mme N’Gouan Monique, directrice du CCPE, Jil Alexandre N’Dia, président de l’Ong J’aime Jacqueville, de nombreux invités et autorités locales notamment Kouakou Hyppolite, directeur du centre social de Jacqueville, représentant Mme le préfet du département de Jacqueville, Mme Yapo Agora, coordinatrice nationale au ministère de la famille, de la femme et de l’enfant, représentant madame le ministre, Pr Ly Ramata Bakayoko, ainsi que la directrice régionale des Grands Ponts dudit ministère, la chefferie, de plusieurs partenaires et contributeurs ainsi que la population.

Aissata Sidibé-N’dia, la présidente de Yelenba-WIA s’est adressée à une population et des partenaires visiblement heureux et émus de partager avec elle ce moment solennel . La voix étreinte d’émotion, elle a dit que cette inauguration marque la concrétisation d’un travail de longue haleine, initié il y a 18 mois.
" Merci de partager cette journée très spéciale avec nous. Cette aventure a commencé en février 2019. Aujourd’hui, le projet est devenu une réalité...Et nous sommes fières. Les membres de notre ONG, les partenaires et les contributeurs peuvent se féliciter. Eh oui, nous avons réussi ce pari de l’éducation et de l’autonomisation!.”, s’est réjouie la présidente de l’Ong.
Pour leur part, les donnateurs et partenaires présents, notamment Mme Paule-Marie Assandre, fondatrice de la marque Nikaule et de la maison Nikaule, ce fut une joie de voir l’aboutissement de cette entreprise. "Ce genre de projet est le sens de la vie et tout le sens de notre travail. Ce projet, pour moi, est une victoire, une victoire à nous tous. Que cela ne s’arrête jamais. Ensemble, on peut changer le monde, et on a changé le monde aujourd’hui. Merci à l’Ong Yelenba et bravo à tous.", a-t-elle affirmé avec fierté.
Prenant la parole à son tour, Yohannes Mekbebe, directeur général de Yeshi Group et le plus gros donateur, a été convaincu par la détermination et l’engagement de Yelenba dans la mise en oeuvre de cette entreprise. Il a même dit être " surpris et impressionné par le travail abattu". Il a surtout insisté sur le fait qu’il croyait en ce projet, non sans encourager Yelenba à faire plus pour le bonheur des ivoiriens. "Aujourd’hui, je souhaite que Yelenba aille plus loin en initiant ce type de projet partout en Côte d’Ivoire. Les enfants sont notre avenir, et la meilleure chose qu’on puisse leur donner, c’est l’éducation", a-t-il dit confiant. Lui emboitant le pas, Serge Doh, ancienne gloire de l’athlétisme ivoirien et vice-président de Global Technology Partner (GTP), a traduit sa grande satisfaction d’avoir participé à la réalisation de ce projet. Il est allé dans le même sens que Yohannes Mekbebe, mettant en lumière la place de l’éducation dans la vie d’un enfant. " On parle souvent d’enfants soldats. Mais la meilleure arme à donner à un enfant, c’est le stylo, l’éducation. Et Yelenba l’a fait. Merci à Yelenba.", a-t-il soutenu.

Avant de clore la cérémonie et passer à la coupure du ruban, Mme Yapo Agora, représentant madame la ministre, a traduit la fierté et les félicitations du professeur Ly Ramata Bakayoko, ministre de la famille, de la femme et de l’enfant, à l’endroit de l’Ong Yelenba pour ses actions en faveur de la protection des enfants, de l’autonomisation de la femme et de la jeune fille. Pour elle, "Yelenba resout deux problèmes cruciaux. Il s’agit de la protection et de l’épanouissement de l’enfant, et de l’autonomisation de la femme et des jeunes filles". Elle a offert, au nom de la ministre, du matériel didactique, des jouets et des nattes au centre pour soutenir les efforts de l’Ong Yelenba- WIA, puis le pagne officiel de la journée internationale de la femme 2021 a été remis à la présidente de Yelenba.

Cette cérémonie d’inauguration a pris fin par la coupure du ruban, la visite des salles, les séances photos et par une danse traditionnelle exécutée par les femmes du village, dans une ambiance bon enfant et conviviale.
L’ONG Yelenba- WIA est engagée durablement et concrètement pour contribuer à l’autonomisation des femmes et la sensibilisation des jeunes filles en Côte d’Ivoire.


K. M.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment