x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le samedi 19 novembre 2011 | Nord-Sud

Situation pré et post électorale: L’Aicf définit le rôle des médias

© Nord-Sud Par Prisca
Elections législatives: Mme Constance Yaï, DG de l`AICF intervient sur le rôle des médias dans la consolidation de la cohésion sociale
Jeudi 10 novembre 2011. Abidjan. Siège de l`AICF. Conférence animée par Eddy Péhé de "Le Nouveau Réveil" sur le thème: Le rôle des médias dans la consolidation de la cohésion nationale par la prévention des conflits.
L’Agence ivoirienne de coopération francophone veut sensibiliser les Ivoiriens sur les dangers de la division. Elle a organisé une conférence publique en vue de définir le rôle des médias dans l’union des populations.


Comment amener la presse ivoirienne à une couverture rationnelle et professionnelle des prochaines élections législatives ? C’est la problématique qui a réuni, jeudi dernier, les invités de l’Agence ivoirienne de coopération francophone (Aicf), à son siège, à Cocody. Et, pour joindre l’utile à l’utile, c’est un homme des médias qui a été appelé au pupitre. Directeur de publication du quotidien le Nouveau Réveil et conseiller à l’Olped, Eddy Péhé, a entretenu l’auditoire sur le thème : « rôle des médias dans la consolidation de la cohésion nationale par la prévention des conflits ». Reconnaissant l’impact des écrits des journalistes sur le comportement des citoyens, il a regretté que les journaux d’information générale en soient réduits à des nouvelles politiques. « Des journaux ont été créés par des partis politiques. Ceux-ci ne pouvaient pas se démarquer des actions politiques de leurs partis », a-t-il déploré. De ce fait, les news relayées, pense-t-il, ne se faisaient pas dans le but de la cohésion sociale. Et de noter que la presse a créé des clivages entre les obédiences politiques mais aussi entre les populations. Ce qui a permis de cataloguer les Ivoiriens. Une division qui a pris de l’ampleur loin des journaux, dans les foyers. Mais, a-t-il mis un bémol, s’il est vrai que le journaliste est celui qui a versé de l’huile sur le feu, quelqu’un a sans doute allumé ce feu. Aux lecteurs, Eddy Péhé a demandé qu’ils soient des artisans de l’apaisement. « Il y a des lecteurs qui appellent dans les rédactions pour nous dire que leur Une n’est pas forte », a-t-il dénoncé. Selon lui, les journalistes reconnaissent leur part de responsabilité et s’attellent à améliorer leurs écrits à travers des séminaires. La directrice de l’agence francophone a annoncé que, la semaine prochaine, un panel de synthèse sur le rôle des femmes dans les processus électoraux et celui des médias, aura lieu. Pour elle, « l’autre en face n’est pas pire que nous et sur certains points, il peut parfois avoir raison ».

Sanou A.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ