x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 31 décembre 2011 | Le Patriote

faits marquants : Bonne année !

Les heures s’égrènent. Les minutes défilent. Les heures s’écoulent. Les années se succèdent. Le temps passe. 2011 se meurt. 2012 pointe à l’horizon. L’an ancien s’en va avec ses douleurs, ses joies. L’an neuf s’annonce avec ses espoirs, ses projets. C’est l’occasion où les uns et les autres se souhaitent les vœux les meilleurs. Le bon peuple de Côte d’Ivoire, toujours raisonnable et très lucide, commence par prier Dieu afin qu’il continue de donner au Premier magistrat de notre carré, une santé de fer. Le président de tous les Ivoiriens en a besoin. Car, relever le pays des ruines, recoller le tissu social, donner un habitat confortable à ses concitoyens, ne sont pas des choses faciles à réaliser. Surtout que les refondateurs ont été contraints de plier bagage après avoir semé la désolation partout. Si le président de tous les Ivoiriens va bien, tout va bien. Il aura suffisamment d’inspiration pour trouver les solutions idoines aux problèmes qui assaillent les ménages ivoiriens. Que ses voyages fassent rentrer beaucoup d’argent et que son discours arrive à convaincre encore plus d’hommes d’affaires. La littérature sur la souveraineté, c’est bien pour nourrir l’esprit des intellectuels, mais le redémarrage de l’économie rend le peuple plus heureux. Monsieur le président de tous les Ivoiriens, bonne année 2012 ! Le bon peuple de Côte d’Ivoire n’oublie pas les habitants. Ils ont vécu le pire avec la refondation. Avec elle, ils ont vu ce qu’ils ne s’étaient jamais imaginé. Le bon peuple prie pour que le 11 avril, date de capture de l’usurpateur, soit la fin de leur calvaire. Il leur demande de s’armer de courage et de patience. Le meilleur est devant. Les refondateurs avaient menacé la Communauté internationale d’un chaos qui s’installerait si jamais elle ne laissait pas le perdant de l’élection devenir le vainqueur. Cette dernière ne s’est pas laissé intimider. La vérité des urnes a eu raison du brigandage politique. Après le transfèrement du prisonnier de Korhogo, notre carré continue sa marche vers la normalisation. C’est vrai que tout n’est pas encore rose. Mais, les signes qui apparaissent annoncent des lendemains meilleurs. A part les quelques dérives des brebis galeuses des anciens combattants, la violence n’est plus le lot quotidien des Ivoiriens. Le discours politique dominant propose la paix, la cohésion, la fraternité. Le nouveau président de la République parle au nom et pour tous les Ivoiriens. De lui, on n’entend pas dire que les méchants sont en face, il faut aller les broyer comme du maïs sec. Il n’y a donc pas de doute, l’avenir sera radieux pour notre carré. Là où il y a l’amour, il y a le succès. Bonne année à tous et à toutes ! A l’année prochaine !

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ