x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 18 mai 2012 | Le Patriote

Sécurisation de la Côte d’Ivoire : Comment Hamed Bakayoko a ramené l’indice de 3 à 1

© Le Patriote Par Mesmin
Elu à la tête du Conseil des collectivités territoriales de l’UEMOA : le maire François Amichia reçu par le ministre d`Etat, Hamed Bakayoko
Mardi 17 avril 2012. Abidjan. Cabinet du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, au Plateau. Le maire de Treichville, François Amichia élu président du Conseil des collectivités territoriales de l’UEMOA vient remercier le ministre Hamed Bakayoko (photo) pour son soutien
Hamed Bakayoko, depuis son arrivée à la tête du ministère chargé de l’Administration du territoire et de la Sécurité intérieure, ne ménage pas ses efforts. Et les résultats sont là. A sa prise de fonction, le système sécuritaire de la Côte d’Ivoire était, on le sait, fortement affaibli et l’administration complètement désorganisée. Il fallait donc appliquer à la situation chaotique créée par la crise post-électorale une thérapie de choc. Très vite, le ministre s’est mis à la tâche avec détermination et rigueur. De la restauration du cadre de travail à la réactivation des forces de police face aux urgences, en passant par le rétablissement de la mobilité des unités de police, le redéploiement du personnel de la police et la restauration de son image, la formation et la maîtrise des effectifs, la fluidité routière et la lutte contre le racket et le renforcement de la coopération internationale en matière de sécurité, aucun aspect n’a été négligé.

L’engagement du premier policier ivoirien a porté ses fruits en moins d’un an. Le combat de la restauration de l’autorité de l’Etat a connu une avancée notable. En effet, les préfets, les sous-préfets en plus de leur redéploiement sur tout le territoire national et de la réhabilitation de leurs résidences pillées où incendiées pendant la crise, ont été dotés pour la plupart, en véhicules de commandement. Par ailleurs, à l’occasion de la récente visite d’Etat du président de la République dans l’Ouest, 31 véhicules ont été remis au corps préfectoral. Sur le front de la construction d’une nouvelle police avec des policiers exerçant dans de bonnes conditions et ayant une haute idée de leurs missions, c’est-à-dire être amis du citoyen, le ministre de l’Intérieur est très actif. Il ne manque pas de tribune pour réitérer son ambition de bâtir une police moderne et digne. Hamed Ouattara ne s’arrête pas aux discours.

Les actes dans le sens de son ambition, il les pose tous les jours. La police totalement absente depuis 10 ans dans les ex-zones CNO a fait son retour dans des commissariats réhabilités. Totalement démobilisée et désorientée, la police nationale a aujourd’hui retrouvé ses marques avec 98% de son effectif au travail. La mise en place le 07 octobre 2011, d’une unité de lutte contre le racket, la création d’une police militaire pour mettre fin à la présence intempestive des militaires en arme à travers le district d’Abidjan, la mise en place d’une unité spéciale de lutte contre les coupeurs de route ont considérablement pesé dans la balance de la réduction du racket, de la fluidité routière et surtout de la sécurisation du pays. Au-delà des discours des uns et des autres, il y a des indicateurs très clairs aujourd’hui pour attester de l’amélioration de la sécurité en Côte d’Ivoire. Les Nations Unies, les Etats Unies, la BAD et les partenaires de la Côte d’Ivoire sont tous unanimes.

L’indice de sécurité de la Côte d’Ivoire s’est fortement améliorée passant de 3 à la fin de la crise post-électorale à 1 aujourd’hui. En outre, il est indéniable que le racket, même s’il y a encore quelques poches de résistance, n’est plus la règle comme par la passé. Dans le même temps, les braquages, les enlèvements, en somme, l’insécurité grandissante qui avait cours dans le pays a connu un recul significatif. Et les représentations diplomatiques, comme celle de la Grande Bretagne, qui avaient tourné le dos à la Côte d’Ivoire regagnent confiance pour retrouver les bords de la lagune ébrié. Evidemment, cette débauche d’énergie du ministre de l’Intérieur, pour construire une police digne et républicaine, renforcer l’autorité de l’Etat sur tout le territoire ivoirien, permet aujourd’hui, au pays d’inspirer à nouveau confiance. La touche Hamed Bakayoko fait son effet pour le bonheur du peuple ivoirien.

Lacina Ouattara

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ