PUBLICITÉ

Économie Publié le mardi 15 janvier 2013 | Ministères

Activités gouvernementales: Abidjan, capitale du transport sous régional le 31 janvier prochain

© Ministères Par DR
Activités gouvernementales: Abidjan, capitale du transport sous régional le 31 janvier 2013
Activités gouvernementales: Abidjan, capitale du transport sous régional le 31 janvier 2013. (Photo d`archives)
La Côte d’Ivoire consacre vraiment son grand retour sur la scène internationale en général et dans la sous-région ouest africaine en particulier.

Ce grand retour est visible dans le dynamisme de l’économie et dans le ballet diplomatique auquel les ivoiriens assistent depuis l’avènement du Président Alassane OUATTARA à la magistrature suprême.

Autrefois locomotive de l’Afrique de l’ouest et précurseur du développement des infrastructures routières, portuaires et aéroportuaires, la Côte d’Ivoire, se trouve, après la crise postélectorale, complètement en ruine. Le tableau est très sombre avec des infrastructures obsolètes et un système des transports à complètement réorganiser et à moderniser.

Le Président Alassane OUATTARA, conscient de cette situation peu reluisante, a fait à travers son programme le VIVRE ENSEMBLE, la part belle au secteur des transports. En effet, environ quatre mille milliards d’investissements massifs sont prévus pour le développement des transports et des infrastructures.

‘’La Côte d’Ivoire est au travail’’, a dit le Président de la République et cela s’applique sans nul doute au secteur des transports. Déjà, des travaux de construction de routes, autoroutes, ponts sont en cours. Air Côte d’Ivoire, la compagnie aérienne tant attendue est dans les airs, de nombreux autres projets sont en route.

Dans ce cadre, le choix de SEM Alassane OUATTARA par ses pairs, pour présider aux destinées de la CEDEAO, apparait comme un vote de confiance. Dès lors, la Côte d’Ivoire doit servir d’exemple et redonner l’espoir à toute l’Afrique de l’Ouest. C’est dans cet optique que se tiendra, du 31 Janvier au 03 Février 2013, la 3ème édition du Salon Africain des Transports dont le thème central est: « Modernisation des Transports, facteur de développement et d’intégration en Afrique de l’Ouest ».

Ce salon dont la 1ère édition s’est déroulée du 27 au 30 Octobre 2009 à la Fondation Félix Houphouët Boigny de Yamoussoukro et la 2ème édition du 15 au 18 Octobre 2010 au Palais de la Culture d’Abidjan, a gagné en maturité avec la mobilisation de nombreux partenaires ivoiriens et de la sous-région (CEDEAO, UEMOA, BOAD, BIDC, USAID, APEX CI…). Cette 3ème édition constitue donc la consécration d’un événement qui a su s’imposer dans le secteur des transports ouest africains. Elle réunira responsables de premier rang de l’espace CEDEAO, les commissions CEDEAO et UEMOA, des sociétés venant de plusieurs continents et de nombreux professionnels.

Mme Magnatié BAMBA, Commissaire Générale du salon, a bien voulu nous dévoiler quelques points majeurs de cette 3ème édition. C’est en effet un événement exceptionnel qui s’ouvrira le 31 Janvier prochain à l’Hôtel Ivoire. En termes de participants, on peut compter des délégations venant d’Afrique, d’Europe et même d’Amérique. Le pays de l’oncle Sam sera représenté par une délégation de seize personnes, quant à l’Afrique, soixante-cinq personnalités de premier rang feront le déplacement d’Abidjan pour vivre en direct cette grand-messe des transports. Sont annoncés, Ministres, PDG et DG de sociétés de transports, Présidents d’institutions, etc.

L’on nous annonce même l’arrivée du Premier Ministre Guinéen, invité de la délégation américaine à la tête d’une délégation de 15 personnes.

Ce 3ème Salon Africain des Transports constitue pour la Commissaire Générale et son équipe, ‘’ une contribution citoyenne du secteur privé à l’action gouvernementale dans le cadre du repositionnement de la Côte d’Ivoire’’.

D’importantes activités sont prévues au programme, notamment une réunion de haut niveau sur les Transports, un forum de discussion international avec des panélistes venant de toute l’Afrique et de la France, des rencontres B to B, une exposition commerciale des entreprises et une soirée de gala.

D’éminents experts du transport mondial feront le déplacement d’Abidjan pour faire des exposés sur le développement du transport et les opportunités à saisir par les pays de la CEDEAO.

Cette édition devrait tenir toutes ses promesses si l’on se souvient de l’organisation avec brio de la 1ère édition du 27 au 30 Octobre 2009 à la Fondation Félix Houphouët Boigny de Yamoussoukro et de la 2ème édition du 15 au 18 Octobre 2010 au Palais de la Culture d’Abidjan.

Point supplémentaire pour cette 3ème édition, le gain en maturité de l’événement avec la mobilisation de nombreux partenaires ivoiriens et de la sous-région (CEDEAO, UEMOA, BOAD, BIDC, USAID, APEX CI…). Cette 3ème édition constitue donc la consécration d’un événement majeur dans le secteur des transports ouest africains.

Nul doute que cette plateforme incontournable permettra de réunir l’ensemble des acteurs essentiels afin de réfléchir aux questions et conditions de développement des transports, facteur de développement économique en Afrique de l’Ouest.

En outre, cet important événement offrira d’une part aux professionnels des secteurs des transports, l’opportunité de se rencontrer pour échanger et de présenter et promouvoir les structures exerçant dans ces secteurs en Afrique à travers un showroom géant.

La Côte d’Ivoire s’apprête donc à retrouver sa place. Elle ne pouvait en effet rester longtemps sans jouer son rôle naturel de guide dans la construction d’un marché commun de l’Afrique de l’ouest via l’harmonisation des dispositifs institutionnels, législatifs et réglementaires qui s’appuient sur des socles que constituent entre autres, les infrastructures de transport, le tourisme et les mesures de facilitation des transports.

Avec le Salon Africain des Transports, c’est désormais une réalité.

Le service communication

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ