x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 4 décembre 2013 | Nord-Sud

Visite d’Etat dans le Gbêkê : Comment Ouattara a réconcilié les cadres du Rdr

© Nord-Sud Par Atapointe
Visite d’Etat dans la région du Gbêkê : Meeting de clôture au stade de Bouaké
Vendredi 29 Novembre 2013. Le président Alassane Ouattara achève sa visite d`Etat dans la région du Gbêkê par un grand Meeting au Stade de la ville.
Au nombre des retombées de la visite d’Etat du président de la République dans le Gbêkê, la réconciliation qui est en train de se sceller dans la case du Rassemblement des républicains à Bouaké.



Un coin du voile se lève sur les  retombées de la visite du chef de l’Etat dans le Gbêkê. En plus des travaux d’Hercule  engagés  pour un montant total de 28 milliards FCFA, Alassane Ouattara s’est évertué à réconcilier les cadres de son parti, le Rassemblement des républicains (Rdr).  Au Stade de la Paix, en plein meeting le 29 novembre,  il a exhorté l’ancien maire, Fanny Ibrahima, à aider son successeur, Djibo Nicolas, pour la réussite de sa mission. Avant cela, le 26 novembre, second jour de son séjour dans le Gbêkê, Alassane Ouattara s’était entretenu sur le sujet de la réconciliation de 21 heures à 23 heures avec plusieurs dignitaires républicains au domicile de l’ex-maire, Fanny Ibrahima. Selon des sources proches de cette rencontre, le chef de l’Etat a souhaité que Fanny Ibrahima, le leader du Rdr dans la région se mette  au- dessus de la mêlée pour permettre au parti au pouvoir de mieux se reconstruire. Toujours selon nos informateurs, M. Ouattara n’a pas eu de mal à convaincre son ‘’oncle’’, comme il l’appelle affectueusement. Lorsqu’Alassane Ouattara quitte Bouaké, le 29 novembre, Fanny Ibrahima,  le 1er décembre, se présente au domicile de Touré Mamadou dit Capitaine Touré. Ce dernier était considéré comme la pom­me de discorde dans la délégation départementale du Rdr. C’était aux environs de 19 heures,  au quartier Dar-es-Salam (Maison de la paix). Fanny Ibrahima est accompagné d’une forte délégation. Il s’agit de personnes de son cercle restreint. Au dire de notre contact,  les commissaires politiques du parti, Mawa Dosso, Yaya Touré, Abou Touré, Soumahoro Brahima et les députés suppléants Diaby Peter et Touré Moriba sont présents aux côtés du maire sortant. Ils sont animés de bonnes intentions. Le Capitaine Touré, quelque peu surpris par cette visite, ne manque pas de montrer son étonnement. «Si vous m’aviez informé que vous veniez, j’aurai associé d’autres personnes à la rencontre», souligne-t-il. «Il s’agit d’une visite de courtoisie et d’une visite familiale», lui répond un membre de la délégation. C’est dans cette atmosphère détendue, après les salutations d’usage, que Yaya Touré venu avec le maire Fanny est chargé par son aîné, le Capitaine Touré, de demander les nouvelles. Le président du conseil d’administration de la Compagnie ivoirienne du développement textile (Cidt), Fanny Ibrahima est concis. Il signale à son ami et frère qu’il est juste là pour sceller la réconciliation.  Le Capitaine Touré, selon notre source, visiblement satisfait abonde dans le même sens. «Que Dieu fasse que ce qui nous a divisés n’arrive plus jamais», conjure l’ex-premier adjoint du maire Fanny Ibrahima. C’est dans cette ambiance que les vieux compagnons de lutte se retrouvent pour fumer le calumet de la paix. Outre le chef de l’Etat, le secrétaire général intérimaire du Rdr,  Ahmadou Soumahoro avait entrepris des démarches auprès du maire sortant Fanny afin de rapprocher les deux camps. Pour rappel, le régional du Rdr dans la Vallée du Bandama a toujours accusé son départemental, le Capitaine Touré d’avoir installé «la pagaille» au sein du parti dans la région. Certains républicains reprochent également au Capitaine Tou­ré d’avoir soutenu le candidat indépendant Djibo Nicolas contre le choix de leur parti aux dernières élections municipales. Depuis lors, les deux «amis» ne s’étaient plus retrouvés jusqu’au 1er décembre dernier. Ce, grâce à la visite d’Etat d’Alassane Ouattara dans la région.


Allah Kouamé à Bouaké

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ