x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Région Publié le lundi 9 décembre 2013 | Le Patriote

RDR Bouaké/ réconciliation : La paix des braves

L a salle des mariages de la mairie de Bouaké, sise au quartier Commerce, a abrité hier, un point de presse, dont l’objet tournait autour de la réconciliation entre les fils et les filles du RDR de Bouaké. En effet, depuis les élections municipales 2013, le feu couvait entre le départemental du RDR, Touré Mamadou et le maire sortant Fany Ibrahima. Cette situation de crise, bien entendu, était entretenue par l'entourage des deux camps. A la faveur de sa visite d'Etat dans le Gbêke, le Président Alassane Ouattara, qui a bien voulu emboîter le pas au Secrétaire général par intérim du RDR, Amadou Soumahoro, aurait approché son frère Fany pour ramener la paix à la maison. A sa suite, un comité de réconciliation piloté par Zoumana Ouattara, premier adjoint au maire de la commune de Bouaké, s'est mis à la tâche, aux fins d'aboutir au même résultat. Ainsi, le capitaine Touré Mamadou, secrétaire départemental du RDR et Fany Ibrahima ont enterré la hache de guerre, devant un parterre de militants visiblement heureux, laissant augurer de bons jours pour le Rassemblement des Républicains dans la vallée du Bandama. Avant de laisser la parole aux deux concernés, Zoumana Ouattara fera cette introduction. « Nous avions été mandatés par le secrétariat général par intérim aux fins d'intercéder auprès de nos deux doyens du parti, M. Touré et M. Fanny, qui n'étaient plus en odeur de sainteté depuis les élections municipales. Notre mission a été menée et fort heureusement, je puis vous affirmer aujourd'hui qu'à la faveur la visite du Président de la République et grâce aux efforts personnels du secrétaire par intérim du parti, nos démarches ont été concluantes. La paix est revenue dans la maison. Nos aînés se sont rendus visite, ils se sont parlé et désormais, ils regardent dans la même direction», s’est-il réjoui, ajoutant que beaucoup de choses avaient été dites et écrites, parfois avec exactitude mais bien de fois aussi avec exagération. Mais que tout cela relevait désormais du passé. « Aujourd’hui, je prends l'engagement en ce qui me concerne, de dire que tout cela est derrière nous. C'était un incident entre le capitaine et moi, qui est désormais clos. J'ai consacré un quart de ma vie au RDR, je ne vais pas me galvauder aujourd'hui. Pour le Président Ouattara, je dis bien que l'incident est définitivement clos. Tout ce qu'on m'a fait, je l'ai oublié et j'invite mes proches à m'emboîter le pas », a déclaré Fanny Ibrahima. Pour sa part, le Capitaine Touré dira : « j'ai mis une croix sur le passé. Cela fait la deuxième fois que nous nous retrouvons pour nous réconcilier, je souhaite vivement qu'il n'y ait pas une troisième fois. A chacun des membres de notre entourage, je demande de faire comme Fanny et moi pour le bien de notre grand parti. Je leur demande surtout de nous aider à aller de l'avant. » Le comité de médiation a été longuement ovationné pour le travail accompli. Comme s'ils parlaient d'une même voix, les deux ex-protagonistes ont dit qu'ils avaient en ligne de mire la réélection du Président Alassane Ouattara en 2015. Selon eux, cette réélection est quasi acquise au regard de toutes les réalisations que ce dernier pose à travers le pays.
Agnès Kouaho

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ