x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Région Publié le lundi 16 décembre 2013 | Le Patriote

Korhogo / Distribution de moustiquaires imprégnée : Un taux de couverture de 100% en point de mire

Ils ont placé la barre très haut. Les acteurs engagés dans la lutte contre le paludisme veulent voir toute la population ivoirienne dormir sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide à longue durée d’action (MILDA). Le pari a été pris le samedi dernier, à Korhogo par Balla Moussa Sidibé, directeur pays de l’ONG CARE. La capitale du district du Poro a abrité ce jour, le lancement de la phase pilote de la campagne nationale de distribution des MILDA. L’opération est menée par le ministère de la santé et de la lutte contre le SIDA, en collaboration avec l’ONG CARE. M. Sidibé a rappelé que cette nouvelle campagne intervient après celle de 2010-2011 qui a permis la distribution de 8 millions de moustiquaires. Selon l’évaluation, 67% des ménages possèdent une MILDA, mais 33% des ménages ayant reçu les moustiquaires les utilisent effectivement. Et deux femmes enceintes sur cinq, soit 40%, ont dormi sous une moustiquaire. L’enjeu de cette campagne, dira-t-il, est de relever ce taux à 100%. L’inspecteur Sonh Kah Denis, représentant la ministre de la santé et de la lutte contre le SIDA ne dira pas autre chose. « L’organisation d’une telle campagne vise à atteindre la couverture universelle en moustiquaire. C’est-à-dire mettre à la disposition des ménages des moustiquaires qui ont pour effet de repousser ou tuer les moustiques et réduire ainsi la transmission de la maladie et le nombre de cas de paludismes », a-t-il indiqué. Expliquant l’engagement du gouvernement dans la lutte contre le palu, l’inspecteur a rappelé que « toute la population est exposée à ses méfaits, mais les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans constituent une population vulnérable ». Il a fait savoir que le fléau représente 50% des consultations dans les formations sanitaires. Grâce à l’appui des partenaires et aux efforts du gouvernement, la distribution, a-t-il ajouté, est gratuite. Mais, pour que l’impact soit bénéfique, les populations sensibilisées doivent effectivement utiliser tous les jours, la moustiquaire. « Il s’agira de dormir toutes les nuits sous la moustiquaire. », a conseillé le représentant du ministre de la santé. Pour cette phase pilote, six districts sanitaires ont été retenus. Korhogo, Boundiali, Ouangolo, Mankono, Tengrela et Séguela. 1 144 946 MILDA seront distribuées durant cette campagne. Mais, à la fin du processus tout le pays sera couvert. L’UNICEF soutiendra le ministère de la santé dans cette seconde phase.

Dao Maïmouna (envoyée spéciale)

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ