PUBLICITÉ

Politique Publié le mardi 17 décembre 2013 | Nord-Sud

Visite d’Etat dans le Bélier : Bilan du ‘‘pèlerinage’’ de Ouattara en pays Baoulé

© Nord-Sud Par Atapointe
Visite d`Etat dans le Bélier: Meeting de clôture à Yamoussoukro
Samedi 14 Décembre 2013. Place Jean Paul II de Yamoussoukro. Le Chef de l`Etat SEM Alassane Ouattara a animé un metting qui a mis fin à sa visite dans la region du Bélier
Le chef de l’Etat a parcouru, la semaine dernière, la région du Bélier et le district autonome de Yamoussoukro. Un périple qui lui a permis de toucher du doigt le quotidien de ses administrés.

Alassane Ouattara peut bien se réjouir de l’accueil que lui ont réservé les populations du Bélier. Cette visite d’Etat qu’Henri Konan Bédié a qualifiée samedi de ‘’pèlerinage’’ à la source la plus authentique de l’houphouétisme’’ a été un succès. En effet, partout où le chef de l’Etat est passé, il a eu droit a un accueil triomphal. De Didiévi à Toumodi, en passant par Tiébissou, Attiégouakro, Djékanou et Yamoussoukro, les populations sont sorties massivement pour accueillir celui qu’elles ont baptisé lors des campagnes pour la présidentielle de 2010, Allah Gnissan. Aussi, pour ne pas manquer les meetings de l’illustre hôte, les populations des différents villages avaient rejoint la veille de ces rencontres publiques, les chefs-lieux de département. «Nous sommes venus danser et chanter toute la nuit dans la cour de la mairie de Didiévi», a témoigné mercredi, Innocent Konan Kouadio, originaire du village de Bodoh. Cette forte mobilisation a également fait le bonheur des vendeurs de gadgets à l’effigie du président de la République. «J’ai déjà fait une recette de 200 mille», s’est réjoui, vendredi matin, l’un de ces petits commerçants, Alexandre Konan Diby. Le jeune vendeur de babioles qui dit avoir réalisé une recette de 75.000 FCFA à Tiébissou, estime que la visite d’Etat du Président Ouattara dans le Bélier lui rapportera plus que celle de Gbêkê... Si le chef de l’Etat a bénéficié d’une telle chaleur dans le Bélier, à en croire les différents porte-parole des populations, c’est bien parce qu’Alassane Ouattara a convaincu qu’il est effectivement un héritier du président Félix Houphouet-Boigny. «Nous sommes très attachés à  Félix Houphouet-Boigny. Et depuis l’accession d’Alassane Ouattara au pouvoir, il n’a cessé de se réclamer de ce grand homme, à notre grande satisfaction», a indiqué durant la cérémonie de libation à Attiégouakro, Gbidri N’Goran, chef de terre de la tribu des Nanafouè. Les populations ont également expliqué leur mobilisation par la réalisation d’ouvrages par l’unique Premier ministre du premier président de la Côte d’Ivoire indépendante. En fait, Alassane Ouattara a profité de cette visite d’Etat pour constater la réalisation effective de ses chantiers. Aussi, l’ancien directeur général-adjoint du Fonds monétaire international a-t-il entamé sa tournée par l’inauguration du plus remarquable des ouvrages : l’autoroute du Nord, le 11 décembre. Ce même jour, Alassane Ouattara est allé mettre sous tension 15 villages de la sous-préfecture de Didiévi, avant d’animer dans ce chef-lieu de département son premier meeting. Après avoir procuré l’électricité à ces villages, le chef de l’Etat a fait escale, vendredi matin, à Kimoukro dans la sous-préfecture de Kocoumbo, pour mettre en route l’extension de la station de pompage d’eau potable dans le département. «C’est maintenant que je comprends pourquoi Bédié a appelé en 2010 à voter ce monsieur. Il est concret», a reconnu Ruffin N’Goran Konan, originaire de Lobo, l’un des villages bénéficiaires de cet accès à l’eau potable. Parallèlement à son époux, la Première dame Dominique Ouattara a fait de nombreux dons estimés à plus de 100 millions FCFA aux populations, notamment aux femmes de ces localités. Cette visite a également été l’occasion pour les populations d’exposer leur préoccupation au locataire du palais du Plateau. Leurs porte-parole ont tous remis des livres blancs contenant la liste exhaustive de leurs problèmes, non sans en donner les grandes lignes : amélioration des infrastructures de base (santé, éducation) amélioration des infrastructures  routières, accès à l’électricité et à l’eau potable. Mais au-delà de ces rencontres publiques, Alassane Ouattara s’est aussi entretenu avec les forces vives de la région en sa résidence, dans la capitale politique. Après le conseil des ministres qu’il a présidé dans la soirée de mercredi, M. Ouattara a échangé avec les représentants de la chefferie traditionnelle de la région du Bélier et du district autonome de Yamoussoukro. Le lendemain soir, le président de la République a rencontré les cadres. Le chef de l’Exécutif a clos ses entrevues, vendredi soir, avec les dignitaires religieux de la région. Au cours de toutes ces rencontres, il a prêté une oreille attentive aux préoccupations de ses hôtes avant de les assurer de sa détermination à faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent. Alassane Ouattara a surtout insisté sur la paix et le pardon. Durant toutes ses réunions, le numéro un ivoirien a invité ses hôtes au pardon et à la paix. Mais au-delà, ce sont tous les Ivoiriens que le Président Ouattara a encouragé à aller résolument à la paix, faisant au passage la même exhortation aux partis politiques de l’opposition. «J’encourage le Fpi à poursuivre le dialogue avec le pouvoir», a-t-il souhaité, samedi soir, lors de sa conférence de presse.

Ténin Bè Ousmane (envoyé spécial à Yamoussoukro)

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ