PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le vendredi 27 décembre 2013 | Ambassade

Foire internationale du chocolat de Turin (Italie), la Côte d’Ivoire à l’honneur était fortement représentée

© Ambassade Par DR
Foire internationale du chocolat de Turin (Italie)
La plus grande foire de chocolat italien, qui compte plus de 500.000 visiteurs pour chaque édition s’est déroulée dans la ville de Turin, du 22 novembre au 1er décembre 2013.
La plus grande foire de chocolat italien, qui compte plus de 500.000 visiteurs pour chaque édition s’est déroulée dans la ville de Turin, du 22 novembre au 1er décembre 2013. La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial du cacao a été conviée à cette rencontre en tant qu’invitée d’honneur. Cette place de choix accordée à notre pays à cette tribune, a été une opportunité pour faire la promotion du cacao ivoirien mais aussi pour présenter l’image de la Côte d’Ivoire sous tous ses aspects.

A cet évènement d’envergure internationale, la délégation Ivoirienne conduite par l’ambassadrice de la Côte d’Ivoire à Rome, Son Excellence Janine Tagliante-Saracino était composée d’une délégation du District d’Abidjan conduite par M. N’Cho vincent ( vice-gouverneur), d’une délégation du Bureau du Conseil café-cacao conduite par Monsieur Ali Touré ( représentant de la CI auprès des organisations internationales des produits de base à Londres), d’une délégation de l’ANADER, d’une délégation du CEPICI conduite par M. Essis Marcel (directeur général), d’une délégation de la Caisse d’Epargne de Côte d’ivoire et évidemment des fonctionnaires de l’ambassade de Côte d’ivoire près du Quirinal (Rome).

Dans le but de valoriser le cacao ivoirien dans le monde entier, les organisateurs ont mis à la disposition de la Côte d’Ivoire un espace de 140 mètres carrés entièrement dédié à notre pays. Pour les organisateurs c’était une occasion pour permettre la rencontre de tous les acteurs nationaux et internationaux de la chaîne de production du chocolat, depuis les producteurs de cacao, en passant par les industriels, les chocolatiers jusqu’aux consommateurs. Pour les autorités administratives de Turin l’évènement s’inscrivait aussi dans le cadre du jumelage entre la ville de Turin et le District d’Abidjan, en visant la promotion de l’image de la Côte d’Ivoire tant du point de vue économique que touristique et culturel.

En effet, à l’occasion de la rencontre qui a eu lieu à la Mairie de Turin, les deux parties ont manifesté leur mutuelle volonté de procéder à une finalisation rapide de l’accord de jumelage, et elles ont défini les axes sur lesquels doit porter la collaboration italo –ivoirienne.

Afin de pouvoir renforcer les liens commerciaux italo-ivoiriens et promouvoir les investissements italiens en Côte d’Ivoire pour contribuer à la relance économique du pays, L’ambassade a programmé des rencontres ciblées entre le Directeur Général du CEPICI et les plus importants opérateurs économiques et structures italiennes de promotion des Investissements. En outre une rencontre des représentants du Conseil café-cacao avec les plus grands chocolatiers, transformateurs de cacao et torréfacteurs Italiens a été organisée. L‘Objet de la rencontre était de faire la promotion du cacao et du café de Côte d’Ivoire, d’instaurer des relations commerciales durables avec les acheteurs italiens. Au niveau des interventions Madame l’Ambassadrice Janine Tagliante-Saracino a réaffirmé que la Côte d’Ivoire, en tant que premier producteur mondial de cacao, ne pouvait pas rater cette prestigieuse foire dédiée au chocolat. Cette participation, soutenue par l’Ambassade, le Consulat, le District d’Abidjan , le Conseil café cacao et le Cepici vise à renforcer les liens avec les chocolatiers italiens pour répondre à leurs besoins surtout en matière de qualité du produit. L’Italie est considéré comme un partenaire privilégié vu la longue tradition chocolatière italienne et la grande consommation de café. Elle a souligné l’intention de la Côte d’ivoire, désormais, de prendre part à toutes les plus importantes manifestations italiennes en matière de chocolat (Turin pour le nord de l’Italie, Pérouse pour le centre et Naples pour le sud) afin de relancer l’image du pays dans le monde entier. Quant au président de la foire, Monsieur Fringuelli Bruno, avec assez de satisfaction a souligné l’importance pour la ville de Turin d’organiser cette manifestation qui est une occasion de rencontrer des plus grands chocolatiers européens et le privilège d’avoir comme invitée d’honneur à cette édition pour la première fois la Côte d’ivoire. Il a manifesté son désir de pouvoir organiser l’année prochaine une grande foire du chocolat en Côte d’Ivoire.

En marge de la cérémonie, une délégation de la Côte d’Ivoire a visité l’usine de production de chocolat Domori afin de pouvoir mettre un place une collaboration dans le cadre de la production du cacao fin en Côte d’Ivoire.

Après avoir effectué la visite, une séance de travail a eu lieu avec le Président Franzoni ( directeur de la société) afin de discuter sur la possibilité d’introduire, en collaboration avec les institutions ivoiriennes, la production de cacao fin Criolo de haute qualité en Côte d’Ivoire. La société Domori a déjà utilisé des échantillons de cacao provenant de la coopérative GICOOPA-CI qui seront prochainement commercialisés. Plusieurs opérateurs économiques italiens étaient présents, parmi lesquels on peut citer la présence remarquée du maître chocolatier Monsieur Bessone. Cette rencontre des acteurs Ivoiriens du Café –Cacao et les opérateurs Italiens a également mis l’accent sur la culture du café vu que l’Italie est parmi les plus grands consommateurs de café au monde.
Pour le secteur de la formation et du développement scientifique plusieurs échanges sont déjà en cours du point de vue culturel et scientifique avec l’université polytechnique et le centre Agrinova. Dans le secteur sportif avec le club Juventus de Turin, dans le domaine sanitaire avec le Centre des Grands Brulés CTO, et dans le domaine économique avec de grands groupes industriels tels que Iveco et Novamont.

Il faut reconnaître que la participation de la Côte d’ivoire à cette foire savamment organisée par l’ambassade avec la collaboration du Consul de Turin Monsieur Giovanni PIZZALE n’a épargné aucun secteur de développement. En matière de protection de l’environnement, la rencontre avec les responsables de la société Novamont, productrice de sachets plastiques biodégradables a attiré l’attention de l’Ambassadrice qui a expliqué l’importance pour la Côte d’ivoire de bénéficier d’une telle technologie afin de trouver une solution aux problèmes surtout en agriculture, que le pays se trouve à gérer suite au décret d’interdiction de l’usage des plastiques traditionnels. Elle les a invités à effectuer une mission exploratoire en Côte d’Ivoire afin d’étudier les conditions et les formes de collaboration et de partenariat.

Quant au Directeur du Cepici M. Essis Marcel, c’était l’occasion d’expliquer aux opérateurs les nouveaux dispositifs d’attraction des investissements en Côte d’Ivoire et la nouvelle politique du gouvernement, qui vise à faire de la Côte d’Ivoire un pays émergeant à l’horizon 2020. Le secteur privé est désormais considéré comme un acteur majeur dans le processus de relance économique. Il a invité par ailleurs les investisseurs Italiens au prochain forum d’investissement qui aura lieu du 30 janvier au 01 février 2014 à Abidjan. Les opérateurs économiques rencontrés ont manifesté beaucoup d’intérêts pour la destination Côte d’ivoire. Et en dehors de ceux qui sont déjà présents sur le territoire Ivoirien plusieurs autres investisseurs sont prêts à débarquer en Côte d’ivoire, au nombre desquels la Blue Ing. société spécialisée dans le transport, est prête à réaliser les études de faisabilité pour la ligne ferroviaire Man- San-Pedro. Les experts feront un voyage de prospection en Côte d’Ivoire début janvier 2014 et prendront part au forum des Investissements d’Abidjan.

La participation de la Côte d’Ivoire à la Foire du Chocolat de Turin édition 2014, en tant que premier pays producteur mondial de cacao, a permis non seulement de promouvoir l’image du pays du point de vue institutionnel, économique et culturel, mais aussi la découverte de ses traditions et saveurs culinaires, et de ses costumes vestimentaires traditionnels. En attendant l’édition prochaine de 2014, c’est avec une grande satisfaction que la délégation ivoirienne a pris congé de ses hôtes après avoir séjourné dans le Piémont pendant près d’une semaine.

RENE KOUAME

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ