x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le lundi 30 décembre 2013 | AIP

L’AIP et deux publications burkinabè concluent une convention d’échange d’informations

Ouagadougou -L’AIP, l’Agence ivoirienne de presse, a conclu, vendredi, le principe d’une convention de partenariat avec deux publications burkinabè, « lefaso.net », un fournisseur d’informations (News Provider), et FasoZine, un magazine d’informations générales du Burkina et de la diaspora, en vue d’une plate-forme d’échange des nouvelles.

Lors des échanges d’intention, la directrice de l’AIP, Mme Oumou Barry-Sana, qu’accompagnait son rédacteur en chef central, Fousseni N’Guessan, a situé les enjeux de ce partenariat qui, selon elle, devrait diversifier et densifier la qualité du flux d’informations à mettre à la disposition du public, mais aussi induire une dynamique professionnelle nouvelle.

Cette dynamique professionnelle nouvelle devant contribuer davantage à favoriser l’essor du journalisme de l’information, le renforcement de l’intégration, ainsi que la libre circulation des personnes et des biens, a convenu le docteur Cyriaque Paré, fondateur et directeur général de « lefaso.net », qui a dit être en phase, sur cette perception avec les responsables de l’AIP.

Lancé en octobre 2003, lefaso.net, site-portail d’information sur le Burkina Faso, initié par des journalistes et des professionnels des Tic burkinabé, met à la disposition(gratuitement) des internautes une base de données riche et diversifiée de près de 51.000 articles reprenant l’essentiel de l’information produite par la presse locale durant ces huit dernières années, et entretient un contact direct avec près de 30.000 lecteurs abonnés à sa lettre d’information quotidienne. Le portail de "lefaso.net » aurait atteint, à ce jour, une audience de près de 46.000 visiteurs quotidiens, en moyenne, en provenance des cinq continents, révèle l’une de ses plaquettes de présentations.

Le patron du magazine FasoZine, dont la publication a pour cible la diaspora burkinabè, Morin Yamongbé, n’a pas, pour sa part, dit autre chose, indiquant avoir longtemps espéré une telle perspective dans le cadre de la vision stratégique d’essor de son organe. « Si vous n’étiez pas venus à nous, cela se serait imposé à nous d’aller vers vous », a signifié celui-ci à la délégation de l’AIP. Des échanges de documents vont, bientôt, matérialiser, cette volonté commune, a promis Mme Barry-Sana.

Cette approche souligne-t-on, constituerait l’un des segments du traité mixte de coopération bilatérale, conclu, au plus haut niveau, par la Côte d’Ivoire et le Burkina, en matière d’échange d’informations.

Créée par la loi N°61-200 du 02 juin 1961, modifiée par le décret du 23 janvier 2013, l’Agence ivoirienne de presse, en abrégé AIP, dispose, à ce jour, pour son fonctionnement, de 14 bureaux régionaux, 54 postes de collecte et d’un desk central, basé à Abidjan, l’ex-capitale du pays Etablissement public national(EPN), à caractère administratif, l’AIP jouit de l’autonomie de gestion, sous le contrôle d’un conseil de gestion.

Pour parfaire son organisation et renforcer sa visibilité, l’AIP doit, conformément à son statut, négocier et signer, par convention ou alliance, avec les agences de presse d’autres Etats, organisations et/ou organismes, des contrats de collaboration ou de coopération en matière d’échange des nouvelles.

Par Fousseni N’Guessan, envoyé spécial

(Aip)

Nf/Ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ