x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le dimanche 5 janvier 2014 |

Quel journalisme pour ce 21e Siècle (1/2)

© Par DR
Photo: Karamoko Tahirou
Le fait est loin d'être anodin : l'espace médiatique mondial est bouleversé aujourd'hui par l'explosion de nouveaux supports d’information. A tel point qu'on peut se demander ce qu'il en sera pour les médias classiques (presse écrite, radio et télévision) et leurs acteurs. Se poser cette question, c'est aussi s’interroger sur l’avenir même de la profession de journaliste : quel journalisme pour ce 21ème siècle? Vaste programme! On s'en aperçoit bien avec la multiplicité de nouveaux médias tendant à transformer notablement la recherche, la production et la diffusion de l'information.
Fer de lance de cette nouvelle percée médiatique à l'échelle planétaire, Internet monte inexorablement en puissance et donne naissance à une forme d'édition et de réalisation universelle qui permet à chacun d'être à la fois le producteur et le diffuseur de ses propres écrits, sons et images. Cette activité médiatique émergente et bouillonnante consiste en la création de supports informatifs en ligne gratuits ou payants qui sont autant de sources officielles et non officielles (sites web, blogs, wiki, facebook...) élaborées par des professionnels ou bricolées, souvent avec beaucoup de talent, par des passionnés de l'information. Pour leurs auteurs, la Toile représente avant tout une belle opportunité pour étendre leurs champs d'action et toucher un grand nombre de publics.
Bref, qu'elle soit payante ou gratuite, l'information circule à flot sur Internet suscitant un engouement tel que les médias classiques ne pouvaient pas se désintéresser durablement de cette nouvelle donne, au risque de perdre une partie de leurs publics ou d'accroître difficilement leur audience. Par conséquent, ils se sont engagés dans le mouvement amorcé sur la Toile en se dotant de sites internet et en œuvrant de sorte à offrir toujours plus d'informations et plus vite.
Ce faisant, ils proposent aux internautes des services exclusifs : accès aux archives, mise en ligne d'éditions ciblées, pages web, possibilités d'échanger avec les rédactions. Ainsi se sont-ils adaptés au nouveau contexte illustrant du même coup une réalité historique : jamais un nouveau média n'a fait disparaître les précédents. Ce sont plutôt des instruments de production qui s'étiolent tandis qu’il en apparaît de nouveaux, à l'exemple des linotypes dont les ateliers de presse se sont départis à la faveur de nouveaux moyens technologiques.
Dès lors, tout comme la télévision n'a pas éliminé la radio et celle-ci n'a pas supprimé les journaux, les nouveaux médias ne vont certainement pas enterrer les anciens. Toutefois, ils engendrent de nouvelles approches et de nouveaux modes de production et de consommation de l'information caractérisés par des formats éditoriaux spécifiques : des informations brèves, en nombre croissant, éclatées, rarement développées sauf quand elles sont rattachées à des sources ou à des archives par des liens hypertextes.
Face à cette révolution médiatique silencieuse, certains analystes n'hésitent pas affirmer qu'il est temps de « renoncer à cette entité mythologique qu'on appelait journalisme et d'admettre l'existence de journalismes différenciés ». (…)

Karamoko Tahirou

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ