PUBLICITÉ

Politique Publié le lundi 15 septembre 2014 | AIP

La visite du chef de l’Etat dans l’Iffou et le retrait du FPI de la CEI au cœur des publications des journaux

Le Président Alassane Ouattara est arrivé dimanche après-midi à Daoukro, ville natale de son allié Henri Konan Bédié où il est en visite d’Etat pour quatre jours.

"Je viens rendre hommage à Bédié", rapporte le quotidien de service public, Fraternité Matin, qui fait savoir que 6,35 milliards de FCFA ont été déjà investis dans le pays Ano, tout en ajoutant que l’axe Prikro-Sérébou-Bassawa sera également bitumé.

"Nous sommes reconnaissants au président de la République", dixit dans Fraternité Matin le président Bédié qui a accueilli son hôte à l’entrée de la ville, en compagnie de son épouse.

Le Patriote, proche du Rassemblement des républicains (RDR, au pouvoir), rend compte de "l’hommage du jeune frère à son aîné" lors de leurs "retrouvailles à Daoukro hier (dimanche)". Selon le canard, ces retrouvailles ont été marquées par des échanges courtois, signe de leur "parfaite" entente.

"Bédié m’a toujours choyé", déclare "Allah Gnissan" qui s’entend répondre que "c’est un honneur de te recevoir".

Le Nouveau Réveil, proche du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, coalition au pouvoir), toujours à propos de cette visite du chef de l’Etat, relève les "réglages du RHDP" avant la présidentielle de 2015, en s’interrogeant : "La fumée blanche déjà à Daoukro ?"

L’Intelligent d’Abidjan, quotidien indépendant, déclare à sa Une qu’il n’y a "pas de candidat officiel contre Ouattara avant 8 mois", suite au report de la convention du PDCI-RDA censée désigner un candidat du vieux parti à la présidentielle de 2015.

Notre Voie, proche du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), constate simplement qu’à Daoukro, Ouattara était "face à une faible mobilisation".

Pour ce qui est du retrait du représentant du FPI au sein de la Commission électorale indépendante (CEI), Soir Info, quotidien indépendant, fait des "révélations sur le conclave du Front populaire ivoirien de samedi dernier".

"Le Front populaire ivoirien clôt le débat", suite à la décision du comité central du parti de se retirer de la Commission électorale indépendante (CEI) "version Youssouf Bakayoko", selon Notre Voie.

L’Intelligent d’Abidjan rapporte que 53% ont voté pour la sortie contre 47%. Ce journal analyse que, n’ayant pas prêté serment pour militer contre la République, Alain Dogou pourrait "se renier".


tba/aaa/kkp/kp

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ