x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 22 octobre 2014 | AIP

La mise en œuvre de l’interdiction de l’importation et de la commercialisation des TV analogiques au centre d’une réunion interministérielle

© AIP Par DR
Importation et de la commercialisation des postes téléviseurs analogiques: séance de travail intergouvernementale relative à l’application effective du décret
Mardi 21 octobre 2014. Abidjan. Le ministre de la Communication, porte-parole adjoint du gouvernement, Me Affoussiata Bamba-Lamine, a présidé à son cabinet, une séance de travail intergouvernementale relative à l’application effective du décret portant interdiction de l’importation et de la commercialisation des postes téléviseurs analogiques.
Abidjan – Le ministre de la Communication, porte-parole adjoint du gouvernement, Me Affoussiata Bamba-Lamine, a présidé mardi, à son cabinet, une séance de travail intergouvernementale relative à l’application effective du décret portant interdiction de l’importation et de la commercialisation des postes téléviseurs analogiques.

Les ministères techniques concernés (Commerce, Poste et Technologies de l’information et de la communication, Industrie, Economie et Finances et Environnement) ont échangé sur les modalités d’application du décret du 16 octobre et proposé un chronogramme d’actions de sensibilisation des commerçants et consommateurs.

La réunion s’est déroulée en l’absence de représentants de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) et de la douane, a constaté l’AIP.

"Le décret portant interdiction de l’importation et de la commercialisation des postes téléviseurs analogiques est conforme à un règlement de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest africaine). Cette réunion vise à rassurer les populations sur cette diligence de la transition de l’analogique à la TNT (télévision numérique terrestre) pour qu’elles ne cèdent pas à la panique", a indiqué la ministre Bamba-Lamine.

"Le passage au numérique est un défi important et un enjeu formidable en termes de création d’emplois et une source de revenus pour le gouvernement à travers les licences pour l’exploitation de nouvelles chaînes de télévisions", a-t-elle souligné.

Le basculement de l’analogique au numérique en Côte d’Ivoire est prévue pour le 17 juin 2015. Il devrait offrir une meilleure qualité du son et de l’image, offrir la possibilité de diffuser 15 à 20 chaines sur une même fréquence et un émetteur, là où l’analogique ne tolère qu’une chaîne par émetteur et par fréquence, a expliqué le secrétaire exécutif du comité national de migration vers la TNT, Jean Philippe Kaboré.

aaa/kam

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ