x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le jeudi 23 octobre 2014 | Primature

Allocution de SEM. Daniel Kablan Duncan à l’occasion de la cérémonie de pose de la 1 ère du projet d’extension du poste d’Azito

© Primature Par DR
Cérémonie de pose de la 1ère pierre du projet d’extension du poste d’Azito
Jeudi 23 octobre 2014. Abidjan. Le premier ministre Daniel Kablan Duncan a Procédé à la pose de la 1 ère du projet d’extension du poste d’Azito en 225/15 kv et de renforcement des réseaux associés
• Monsieur Ministre du Pétrole et de l’Energie ;

• Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,

• Mesdames et Messieurs les Présidents de Conseil d’Administration,

• Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux,

• Mesdames et Messieurs les Directeurs Centraux et Chefs de Service,

• Distinguées chefs coutumiers ;

• Honorables chefs religieux ;

• Chers amis des médias,

• Honorables invités,

• Mesdames et Messieurs,


Je voudrais avant tout propos, adresser, au nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA et du Gouvernement, mes salutations les plus fraternelles aux populations d’Azito et de Yopougon ainsi qu’aux distingués invités, qui nous font l’honneur d’un accueil si chaleureux.

Je voudrais saluer de manière particulière, le Ministre d’Etat KAFANA, Maire de Yopougon, tous les élus et cadres de cette belle et dynamique commune de Yopougon.

Je suis particulièrement heureux de prendre part en l’espace de deux mois à la troisième cérémonie de pose de première pierre d’ouvrages du réseau électrique.

Je voudrais donc saisir l’occasion de la pose de la première pierre du projet d’extension du poste d’Azito en 225/15 KV et de renforcement des réseaux associés, pour à nouveau féliciter et encourager le Ministre du Pétrole et de l’Energie, Monsieur Adama TOUNGARA pour cette forte dynamique donnée aux investissements dans le secteur de l’électricité.

Je voudrais également remercier tous les partenaires techniques et financiers du secteur de l’énergie et toutes les personnes qui nous ont fait l’amitié de prendre part à la Cérémonie de ce jour, notamment nos honorables Chefs coutumiers et religieux.

Distingués invités,
Mesdames et Messieurs,

La clarté de la vision du Chef de l’Etat et les réformes audacieuses entreprises ces dernières années nous ont permis d’atteindre des niveaux élevés de croissance économique depuis la fin de la crise qui a secoué notre pays : 9,8% en 2012, 9% en 2013, avec des perspectives similaires en 2014 et en 2015.

Connaissant la forte corrélation qu’il y a entre la croissance économique et la consommation d’énergie, le secteur de l’électricité est pour le Gouvernement un secteur stratégique pour l’atteinte de nos objectifs de croissance économique et de bien-être social, qui doit bénéficier de toute notre attention. C’est la raison principale de ma présence à toutes ces cérémonies de lancement de projets dans ce secteur vital pour notre économie.

La consommation d’électricité a augmenté de 17% en 2012 et de 12% en 2013. Au total, la capacité de production d’électricité devrait passer de 1600 MW en 2014, à 2000 MW en 2015 et 4000 MW en 2020. Il convient de souligner qu’en 2015, avec tous les investissements réalisés et à réaliser, l’on devrait assister à une forte accélération de l’électrification villageoise avec un rythme minimum de 500 villages par an.

Aujourd’hui, nous sommes dans la commune de Yopougon première commune de Côte d’Ivoire par sa population estimée à 2 millions d’habitants et par son extension rapide. Cette situation engendre d’immenses besoins en eau et en électricité, non seulement pour les populations, mais également pour l’importante zone industrielle qu’elle abrite. Yopougon bénéficie également, dans la zone de Songon, en allant à Dabou et dans le prolongement de l’Autoroute du Nord, de projets immobiliers d’envergure de plus de 75.000 logements dans le cadre du programme de logements sociaux initié par le Président de la République.

Ce sont autant d’éléments qui justifient la forte demande d’électricité et partant, les besoins d’investissements sur le réseau électrique.

Nous avons, de façon récurrente, enregistré des plaintes de populations par rapport à la qualité de la fourniture d’électricité. En guise de réponse à toutes les attentes, le Gouvernement avait demandé un peu de patience, le temps de finaliser les études et mobiliser les financements nécessaires à la mise à niveau du réseau électrique.

Il faut rappeler que le secteur de l’électricité était en situation de déficit chronique. Les investissements requis n’ont pas été réalisés, ce qui a entrainé la surexploitation des ouvrages dans certaines zones. C’est la cause principale de la dégradation de la qualité des services rendus aux usagers.

Aujourd’hui, je me réjouis qu’avec le programme de renforcement des réseaux électriques, nous ayons pu lancer les travaux des postes de DJIBI, ANOUMABO et maintenant ceux du poste d’AZITO en 225/15 KV et le renforcement des réseaux associés, en vue non seulement de rattraper le grand retard d’investissements dû à la période de la crise mais surtout pour faire face aux besoins futurs en électricité.

La mise en œuvre de ce projet va améliorer considérablement la qualité de l’électricité servie aux populations de Yopougon et des zones environnantes de sorte que les coupures d’électricité ne soient plus qu’un mauvais souvenir, comme vient de le souligner le Ministre.


Mesdames et Messieurs,

L’extension du poste d’Azito en 225/15 KV, le renforcement des réseaux associés et les projets d’investissements du Secteur de l’Electricité sont donc d’une importance capitale pour nous tous.
Ce projet, comme il a été mentionné par Monsieur le Ministre du Pétrole et de l’Energie, va coûter au secteur de l’électricité environ onze milliards cinq cent millions (11,5 milliards) de FCFA pour des travaux à réaliser sur une durée de 12 mois. Avec les deux autres opérations déjà lancées, le montant total des investissements est de 36,5 milliards de F.CFA.
Ce projet va donc, en plus de l’amélioration de la qualité de service, offrir une souplesse d’exploitation du réseau électrique et contribuer fortement à la création d’emplois à travers les marchés de sous-traitance.

L’enjeu pour notre pays, est de disposer d’une énergie fiable, de bonne qualité, abondante, équitablement répartie sur l’ensemble du territoire national et à l’ensemble de nos industries et ménages et permettre de desservir les pays voisins de la sous-région.

A cet égard, le démarrage de ces travaux marque une avancée dans le processus de renforcement de la capacité de production d’électricité en Côte d’ivoire, en vue de satisfaire la forte demande nationale et sous régionale. Ce projet vient s’ajouter à plusieurs autres dans le domaine de la production d’énergie électrique.

Je voudrais citer notamment les projets d’extension des capacités des centrales thermiques de Ciprel (170 milliards F CFA) et d’Azito (208 milliards de F.CFA) les travaux de construction de barrages dont le plus important est le barrage de Soubré (évalués à 331 milliards F CFA).

Distingués invités,
Mesdames et Messieurs,

Je voudrais, avant de clore mes propos, féliciter à nouveau le Ministre du Pétrole et de l’Energie et l’ensemble de ses collaborateurs, pour la réalisation de cet important projet qui va améliorer de façon significative la qualité de fourniture de l’électricité aux populations et aux secteurs productifs de la zone Ouest d’Abidjan.

Comme nous le constatons tous, sous la Haute Autorité de Son Excellence Monsieur le Président de la République, « le Gouvernement est au travail » et cette tendance doit être maintenue et même accentuée, pour soutenir et maintenir une croissance économique forte et pour le bonheur de nos populations.

Je vous remercie de votre aimable attention

Vidéo associée

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ