x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 15 novembre 2015 | Primature

journée nationale de la Paix: Allocution de monsieur le premier ministre, ministre de l’économie, des finances et du budget

Le dimanche 15 novembre 2015, à 15h Palais de la Culture de Treichville

• Messieurs les Ministres ;

• Monsieur le Représentant du Parrain ;

• Monsieur le Gouverneur du District Autonome d’Abidjan ;

• Messieurs les Maires des Communes du Plateau et de Treichville ;

• Mesdames et Messieurs les Maires des communes du District Autonome d’Abidjan ;

• Vénérables Membres du Forum des Confessions Religieuses ;

• Distingués Rois et Chefs traditionnels ;

• Honorables Chefs Religieux ;

• Chers Amis jeunes de tous horizons et de tous bords ;

• Chers amis des medias ;

• Mesdames et Messieurs ;





A l’entame de mon propos, et en ce jour béni de la célébration de la Paix, je voudrais d’abord, qu’en mémoire de tous nos morts des différentes crises ivoiriennes mais aussi, de tous les morts des crises qui ont frappé tous les pays de notre globe et singulièrement la France, où un drame effroyable s’est déroulé très récemment à Paris, je voudrais, dis-je, vous inviter toutes et tous à bien vouloir vous lever pour observer une minute de silence.

Grand merci !

Oui, la paix est indispensable à notre planète toute entière, à toute notre humanité, pour poursuivre efficacement et rapidement notre marche résolue vers le progrès humain et la prospérité.

Travaillons-y donc et célébrons-la, cette paix préalable à tout développement humain.

Je voudrais ensuite vous dire que je suis très heureux de me retrouver avec vous cet après-midi, chers amis jeunes, pour commémorer la Journée de la Paix, dans un esprit de recueillement, certes, mais aussi dans une ambiance de joie, de musique, de chants et de danses comme on le verra tout à l’heure.

Je vous adresse, à toutes et à tous, les salutations les plus chaleureuses du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, que j’ai l’honneur de représenter ici.

Car, comme vous le savez, ce concert est placé sous son Haut Patronage, ainsi que sous le parrainage de son cher Aîné, le Président Henri Konan BEDIE.

Je félicite très vivement le Maire du Plateau, le Maire de Treichville, le Maire de Yopougon (Président de l’UVICOCI) et l’ensemble des Maires du District Autonome d’Abidjan, à qui nous devons l’heureuse initiative de cette manifestation festive. Madame et Messieurs les Maires, vous nous offrez ainsi une belle occasion de célébrer la Fraternité et de renforcer notre cohésion, en vue de la consolidation de LA PAIX.

Bravo à tous pour cette belle initiative !

Dans ce sens, je salue avec force l’idée d’associer à cette fête le Forum des Confessions Religieuses et les jeunesses de tous les partis politiques.

Je saisis cette opportunité pour dire un grand merci à nos vénérables Chefs Religieux et à nos honorables Chefs Traditionnels, pour leur contribution inestimable dans le processus de réconciliation et de paix en Côte d’Ivoire.

J’adresse mes sincères compliments aux candidats à l’élection présidentielle du 25 octobre dernier, pour la dignité et le fair-play dont ils ont fait preuve pendant et au terme du scrutin. Ce faisant, chères sœurs, chers frères, vous avez été de véritables artisans de paix.
Je voudrais donc qu’on applaudisse les différents candidats.

• Mesdames et Messieurs,
• Chers frères et sœurs,
• Chers Amis jeunes,

Comme vous le savez, c’est en 1996, que la « Journée Nationale de la Paix » a été instituée en Côte d’Ivoire.

Ainsi, en plus du 21 septembre qui marque la célébration de la Journée Mondiale de la Paix, notre pays a décidé de dédier spécialement une journée pour célébrer la Paix.

Cette journée consacre les efforts inlassables déployés durant des décennies par Feu le Président Félix HOUPHOUET BOIGNY, Père de la Nation, Père Fondateur de la Côte d’Ivoire Moderne, en vue de maintenir la paix, la cohésion sociale et la concorde nationale, non seulement en Côte d'Ivoire, mais aussi en Afrique et dans le monde entier. Il aimait souvent dire : «La paix, ce n’est pas un vain mot. C’est un comportement.»

C’est ainsi que, durant les quatre premières décennies de notre indépendance, la promotion de la paix a été à la fois une priorité permanente, une affaire nationale mais aussi une deuxième religion. C’est cette culture de la paix qui a permis à la Côte d’Ivoire de réaliser ce que d’aucuns avaient qualifié, en son temps, de MIRACLE IVOIRIEN.

• Mesdames et Messieurs,
• Chers frères et sœurs,
• Chers Amis jeunes,

Ce miracle, nous pouvons le réaliser de nouveau avec la noble ambition du Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, de faire de la Côte d’Ivoire, «un pays émergent à l’horizon 2020 ».



Mais pour cela, nous devons en cultiver la matière première qui est la Paix, sans laquelle aucun développement durable n’est réalisable, n’est possible.

Vous avez déjà vu ce que nous avons pu réaliser en moins de quatre ans, avec la paix.

Nous devons maintenir et renforcer ce climat de paix et de sécurité. Oui, nous devons capitaliser nos acquis en la matière, ce qui nous permettra d’accélérer la réalisation des nombreux chantiers que le Président de la République a assignés au Gouvernement, en vue, notamment, de réaliser les cinq grands chantiers prévus sur la période 2016-2020, à savoir, je cite :

➢ Le renforcement des institutions pour la Paix
et la Bonne Gouvernance ;
➢ La transformation de l’Economie ;
➢ L’amélioration des conditions de vie ;
➢ La promotion de la Jeunesse et de la Femme ;
➢ L’émergence d’un Ivoirien nouveau.

C’est pourquoi, par-delà les belles festivités auxquelles nous sommes conviés aujourd’hui, je voudrais nous inviter tous, individuellement et collectivement, à prendre l’engagement ferme d’être des promoteurs de la paix.

SOMMES-NOUS TOUS D’ACCORD ? OUI ?

Alors, répétons tous ensemble : «NOUS VOULONS LA PAIX. » (TER)

Oui, soyons désormais tous, ambassadeurs de la paix dans nos familles, dans nos quartiers, dans nos communautés, dans nos syndicats dans partis politiques, dans nos villes et villages, dans nos lieux de travail !

Par notre volonté à tous de ne plus mettre en péril la paix, et avec l’aide de Dieu, nous avons passé le cap de l’élection présidentielle dans un climat serein et apaisé. Au-delà des clivages politiques, nous avons, ensemble, privilégié la sauvegarde et la préservation de ce bien inestimable qu’est la paix.

Encore une fois, je tiens, au nom du Président Alassane OUATTARA, à saluer très chaleureusement cet élan de patriotisme noble qui a habité notre peuple.

Je tiens, tout particulièrement, à féliciter les jeunes et à leur dire toute la fierté du Président de la République face à votre maturité et surtout face à votre refus de la violence.

Nous voyons dans cette attitude responsable, des prémices prometteuses de l’IVOIRIEN NOUVEAU que le Président de la République appelle de tous ses vœux.

• Chers amis jeunes,

Le Président Alassane OUATTARA, Haut Patron de cette manifestation et le Président Henri Konan BEDIE qui en est le Parrain, vous saluent très affectueusement.



Le Président Alassane OUATTARA, Président de tous les ivoiriens, vous félicite.

Le Président Alassane OUATTARA, Président de l’Emergence, vous exprime sa fierté.

Le Président Alassane OUATTARA, Président des Jeunes, sait qu’il peut compter sur vous.

Le Président Alassane OUATTARA VOTRE PRESIDENT, vous dit que vous pouvez aussi compter sur lui.

Je souhaite que ce rassemblement soit un véritable moment de joie, de partage, de réjouissance, de renforcement de la fraternité et de consolidation de la PAIX.

C’est le précieux héritage que nous a laissé le Président HOUPHOUËT-BOIGNY, lui qui disait avec force : « Nous n’avons qu’un objet de haine : la guerre ; qu’une obsession la paix, la paix des cœurs, la paix sociale, la paix entre les nations.» Fin de citation.

Alors, Chers sœurs et frères, Chers amis jeunes, dans un élan de communion fraternelle, prions tous Dieu, le Tout-Puissant, de donner et de conserver la Paix à la Côte d'Ivoire !

Une paix solide !
Une paix définitive !
Une paix irréversible !

Que vive la Côte d’Ivoire, UNIE, SOLIDAIRE ET PROSPERE !

{Et maintenant, tenez-vous prêts, chers amis jeunes, parce que tout à l’heure, nous allons tous «djafoule» et «nous enjailler» en musique.}

Je vous remercie de votre aimable attention.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ