x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 25 avril 2018 | AIP

Un groupe d’étude s’imprègne des difficultés de la diaspora ivoirienne

Abidjan-Une rencontre de travail présidée par Mme le chef de cabinet du ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’Etranger, Aminata Ouattara Coulibaly a eu lieu mardi, à Abidjan, entre le président du groupe d’étude diplomatie économique avec l’Afrique et la diaspora ivoirienne en vue de répondre à leurs préoccupations en matière d’investissements.

Mme le chef de cabinet a précisé que la rencontre avait pour but de voir ensemble les mesures qui peuvent aider la diaspora à accomplir son devoir. Elle a précisé que l’une des missions du ministère, est d’aider ceux-ci à soutenir la diaspora.

«Le Gouvernement est conscient qu’une bonne intégration permettra d’avoir une bonne croissance », a expliqué Mme Ouattara Coulibaly.

Le président du groupe d’étude diplomatie économique avec l’Afrique, Patrice Anoto a précisé que c’est son premier déplacement depuis sa prise de fonction dans un pays. Il s’est dit séduit de la dynamique de l’économie ivoirienne.

«L’une de nos priorités, c’est de mettre en place des outils pour l’émergence de la diaspora et des investisseurs français. Dans les réunions internationales, tout le monde est unanime que l’Afrique est le continent de l’avenir. Mais cela ne peut pas se faire sans les africains eux-mêmes », a-t-il préconisé.

Le Directeur de la recherche et de la promotion des opportunités économiques au ministère de de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’Etrangers a révélé que des dispositions sont en cours pour booster les investissements de la diaspora en Côte d’Ivoire.

Au nom du parlement ivoirien, le député Famoussa Coulibaly a relevé l’importance que peut jouer la diaspora dans l’économie ivoirienne. Il a souhaité que les dispositions soient prises pour faciliter la tâche à ces opérateurs économiques comme cela se fait déjà dans plusieurs pays africains.

Mis en place il y a deux mois, le groupe d’étude diplomatie économique avec l’Afrique a pour but d’identifier les difficultés de la diaspora, de faciliter l’émergence et de répondre à toutes les attentes.


bsp/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ