x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 1 juillet 2020 | AIP

Le ministre du Budget présente le DPBEP 2021-2023 aux députés

© AIP Par Donald Anon
Le Ministre Moussa Sanogo présente le Document de Programmation Budgétaire et Économique Pluriannuelle à l`Assemblée nationale
Abidjan, le 30 Juin 2020. Le Ministre auprès du Premier Ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l`État, Moussa Sanogo, a présenté ce mardi à la commission des Affaires Economiques et Financières de l`Assemblée nationale, le Document de Programmation Budgétaire et Économique Pluriannuelle (DPBEP) 2021-2023.
Le ministre auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, a échangé, mardi 30 juin, avec les députés sur le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) 2021-2023, lors d’un débat d’orientation budgétaire à l’Assemblée nationale.

Ce document qui présente, dans les détails, la politique budgétaire de l’Etat sur la période 2021-2023, vise à accroître l’efficacité du recouvrement des recettes intérieures, à consolider la maîtrise des charges de fonctionnement et de l’endettement public, et à poursuivre la politique d’investissement et de réduction de la pauvreté.

L’émissaire du gouvernement a axé sa présentation devant les députés membres de la commission des affaires économiques et financières (CAEF) de l’Assemblée nationale autour de trois points principaux, à savoir l’évolution économique et financière 2017-2023, la programmation budgétaire 2021-2023 et les mesures d’amélioration de la gestion des finances publiques.

A suivre le ministre Moussa Sanogo, les principales hypothèses qui sous-tendent la croissance économique sur la période 2021-2023 prennent en compte l’amoindrissement de l’impact du COVID-19 sur l’économie, la consolidation de la stabilité socio-politique et la poursuite des réformes structurelles.

Sur cette base, l’activité économique devrait afficher un taux de croissance annuel moyen de 6,5%, l’inflation serait contenue à 1,8% en moyenne, le déficit des transactions courantes passerait de 2,3% du Produit intérieur brut (PIB) en 2021 à 2,9% en 2023.

Le projet de budget de l’Etat pour l’année 2021, a souligné M. Sanogo, s’établirait à 8 629,1 milliards de francs CFA et devrait s’accroître pour atteindre 9 129,8 milliards de francs CFA en 2022 et 9 916,3 milliards de francs CFA en 2023.

« Les investissements publics prévus sur la période 2021-2023 sont en cohérence avec la poursuite de la politique d’investissement du gouvernement qui vise une accélération de la croissance économique et une amélioration substantielle du bien-être des populations », a expliqué le ministre en charge du budget.

Au terme des débats d’environ deux heures, le ministre Moussa Sanogo a salué les députés pour la qualité des échanges tout en promettant que leurs observations contribueront à enrichir le document.

Le DPBEP évalue le niveau global des recettes attendues et des dépenses programmées de l’Etat sur une période de trois ans. Il fixe les objectifs d’équilibre budgétaire et financier sur le moyen terme en application des dispositions du pacte de convergence, de stabilité, de croissance et de solidarité de l’Union économique et monétaire (UEMOA).

(AIP)

bsp/kp

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ