PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 23 juillet 2021 | Abidjan.net

Pyramide du Plateau : le ministre de la construction rassure du retour de l’édifice dans le patrimoine de l’État

© Abidjan.net Par Serges T.
Le ministre Koné Bruno invité de la rédaction de l`Intelligent d`Abidjan
Abidjan le 21 Juillet 2021. Le ministre de la construction, du logement et de l`urbanisme, Koné Bruno était l`invité ce mercredi, de la rédaction de l`intelligent d`Abidjan pour répondre aux questions des journalistes sur l`actualité du pays.
« On peut considérer comme acquis, le retour de la Pyramide du Plateau dans le patrimoine de l’État » a déclaré Bruno Nabagné Koné, ministre de la Construction, du logement et de l’urbanisme ce mercredi 21 juillet 2021, à Abidjan, à l’occasion de la tribune le « Rédacteur en chef » du quotidien l’Intelligent d’Abidjan.
Longtemps vitrine de la ville d’Abidjan, le joyau architectural La Pyramide du Plateau est en ruine depuis plusieurs années. Le gouvernement qui avait annoncé un programme de rénovation de l’édifice ( un patrimoine de l’État ivoirien) en 2011 s’est heurté à un autre "propriétaire" (un privé) conduisant les deux parties en justice.
Selon le ministre de la Construction du logement et de l’urbanisme cet immeuble était d’abord à une société d’État à l’époque avec une part de l’Etat qui s’élèvait à 50% avec certains privés à hauteur de 50%.
L’immeuble a été entièrement financé par l’État de Côte d’Ivoire sur fonds publics et les privés en question n’ayant jamais réussi à rembourser les avances que l’État avait faites pour leur compte.
L’État ayant repris à 100% le lieu à un moment, poursuit Bruno Koné, la cession de l’immeuble devait être conforme aux procédures en vigueur en matière de biens publics.
« En 2005, une réunion du Conseil d’Administration de cette société cédait à un prix que nous jugeons dérisoire de 500 millions de Francs CFA. Cette somme de nos informations n’a jamais été encaissée par le Trésor public puisqu’il s’est dit qu’il y a quelque chose de pas normal. Et jusque-là nous n’avons pas de trace de cette somme", a expliqué, le ministre.
Selon Bruno Koné, l’État s’est rendu compte que l’immeuble avait été cédé quand il a commencé à discuter pour sa réhabilitation puisque ce type de travail se fait avec des partenaires privés.
« C’est quand on commence à discuter avec ces partenaires qu’on se rend compte que le titre officiel sur ce bâtiment comporte une mention qui n’est pas l’État de Côte d’Ivoire comme propriétaire. », a révélé le ministre.
C’est suite à cela qu’en 2016, l’État a pris la décision de déclarer l’immeuble d’utilité publique.
Ainsi des discussions ont été entamées avec la personne qui dit avoir acheté l’immeuble. « Malheureusement elle n’a jamais voulu entendre raison. Donc l’État a récemment décidé d’aller sur une autre voie. Celle qui est aujourd’hui en train d’être traitée au plan judiciaire. » a-t-il confié.

Cyprien K.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ