PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 28 juillet 2021 | Abidjan.net

La Côte d’Ivoire prend part au Symposium de la 40e assemblée générale annuelle de Shelter-Afrique à Yaoundé

© Abidjan.net Par DR
La Côte d’Ivoire prend part au Symposium de la 40e assemblée générale annuelle de Shelter-Afrique à Yaoundé
"Quatre décennies de politique du logement en Afrique : cartographie des quarante prochaines années". C’est le thème qui, récemment a rassemblé plusieurs pays africains dont la Côte d’Ivoire à Yaoundé au Cameroun lors de 40ème Assemblée Générale Annuelle de SHELTER-AFRIQUE. Notre pays était représenté par Monsieur Célestin KOALLA, Directeur du Logement et du Cadre de Vie, représentant le Ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Monsieur Bruno Nabagné KONÉ.

Monsieur Andrew CHIMPHONDAH, Directeur Général de SHELTER-AFRIQUE, qui est une institution financière de développement se consacrant exclusivement à la promotion du financement du logement et du développement urbain dans les pays africains, a convié les pays africains membres à prendre part à la 40ème Assemblée Générale de leur maison commune à Yaoundé, au Cameroun. Ils étaient 21 participants dont des Ministres en charge du Logement et des Finances, des Représentants de Ministres Africains dont le Chef de la délégation ivoirienne, Monsieur Célestin KOALLA, Directeur du Logement et du Cadre de Vie, représentant le Ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Monsieur Bruno Nabagné KONÉ. Etaient également présents à cette rencontre par visio-conférence les Ministres du Maroc, de l’Algérie et du Niger.

Le déficit de logements en Afrique a été au cœur de cette table-ronde. Notre continent devant en effet, faire face à un déficit de logements qui s’élève à cinquante-six millions (56.000.000) auquel, il faut ajouter une urbanisation galopante et non maîtrisée du fait de l’absence de planification. Face à ce constat, quatre axes ont été dégagés à savoir : l’identification des défis de financement des logements, la définition des moyens d’actions, les politiques en matière de logements et les recommandations pour les quarante prochaines années.

Tous les intervenants ont souligné la nécessité pour les populations africaines d’avoir accès à des logements de qualité et à des coûts abordables, afin d’éviter les problèmes pouvant aboutir à des crises sociales. En effet, le logement participe à une meilleure qualité de vie ainsi qu’au bien-être. L’accent a été également mis sur l’importance de ce secteur dans le développement d’un pays et relevé le manque d’investissements importants de la part des investisseurs. C’est pourquoi, Monsieur Andrew CHIMPHONDAH, Directeur Général de SHELTER-AFRIQUE, après avoir fait le point de des quatre dernières années sur les activités de l’institution dont il a la charge, a tenu à relever l’importance et l’impact de leur engagement aux côtés de leurs partenaires africains. Car « construire des maisons, c’est aussi construire des familles et des nations » a-t-il souligné.

Eu égard à cette vérité et dans le souci de pallier le manque de logements abordables, son institution prévoit la construction de 165790 (Cent soixante-cinq mille sept cent quatre dix) logements. Pour ce faire, il a émis le souhait de voir les Ministres des finances et des budgets s’investir dans la gestion de cette crise de logements, une meilleure collaboration entre les Ministres de l’économie et de la construction et que des solutions idoines soient trouvées pour l’industrie de la construction.

A la suite de tous échanges, plusieurs propositions ont été faites par les participants concernant l’implication des Etats dans la gestion financière, sociale, économique et environnementale. Par ailleurs, Monsieur Andrew CHIMPHONDAH, a rappelé que plusieurs projets de logements ont déjà été réalisés à travers divers pays membres de SHELTER-AFRIQUE avec l’appui de certains bailleurs de fonds. Il en a profité pour présenter les meilleurs actionnaires dont notre pays la Côte d’Ivoire qui occupe le 6ème rang sur 44 pays membres. Quant aux pays fournissant des logements à prix abordables, ils sont au nombre de six : le Kenya, le Zimbabwe, le Nigéria, le Sénégal, la Tanzanie ainsi que le Maroc.

A. N.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ