PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 4 août 2021 | Le Nouveau Réveil

Violence faite aux enfants en Côte d’Ivoire : Selon une enquête 3 filles sur 5 sont victimes

Une enquête sur la violence faite aux enfants et aux jeunes (Vacs) a été menée en Côte d’Ivoire depuis 2018. Les principaux résultats de cette enquête sur toute l’étendue du territoire national, coordonnée par le ministère de la Femme, la famille et de l’enfant à travers le Programme national de prise en charge des orphelins et autres enfants rendus vulnérables du fait du Vih/Sida (Pn-Oev) et mis en œuvre par l’Institut national de la statistique sont disponibles. Le document a été remis officiellement aux autorités ivoiriennes le 03 aout 2021, à l’amphithéâtre de l’Institut national de la santé publique à Adjamé. C’est Dr Améthier Solange, directrice coordonnatrice du Pn-Oev qui a fait la présentation des résultats. Il ressort que sur tout type de violence, trois filles sur cinq et deux garçons sur cinq sont victimes de violences. Au niveau de la prévalence générale de la violence, il y a la violence sexuelle, physique et émotionnelle. Respectivement en ce qui concerne les filles et les garçons, ce sont 19,2% et 11,4% puis 47,1% et 60 ,8% et enfin 19 ,0% et 15,5%. Selon cette étude, parmi les femmes, l’auteur le plus fréquent du premier incident de violence sexuelle est un ancien ou actuel partenaire intime suivi d’autres types d’auteurs et d’un ami. Pour les hommes, les auteurs sont, un ami suivis d’auteurs inconnus et d’un camarade de classe ou d’école. Le ministère de la Famille, de la femme et de l’enfant était représenté par Claude Djiké directeur de cabinet.


FOUMSEKE COULIBALY

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ