x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 4 octobre 2021 | AIP

Les rôles de la chefferie expliqués aux autorités coutumières du Cavally

Guiglo, Les rôles de la chefferie, dans son ensemble, ont été expliqués aux chefs traditionnels de la région du Cavally, lors de trois panels animés par deux administrateurs civils et la directrice de cabinet du président de la Chambre des Rois et chefs traditionnels, Yaba Berthe Cargo.


Dans ce cadre, ces panels à savoir, rôle de la Chambre des Rois et Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, rôle de la chefferie traditionnelle de Côte d’Ivoire, et rôle des chefs de la diaspora et leurs relations avec les chefs traditionnels coutumiers, ont enrichi la soif de savoir des autorités coutumières de la région du Cavally, à l’occasion de la cérémonie d’inauguration de la « Maison des Chefs » de cette région à l’Ouest de la Côte d’Ivoire, étalée sur deux jours, vendredi 1er octobre et samedi 02 octobre 2021, à Guiglo.


Présenté par le directeur général de l’Administration du territoire (DGAT) adjoint, le préfet Doin Doh Urie, le premier panel qui avait pour thème, «Rôle de la chefferie traditionnelle de Côte d’Ivoire», a offert une tribune à l’administrateur civil d’exposer le cadre juridique instituant le rôle de la chefferie traditionnelle, à travers deux lois, en l’occurrence la loi organique no 2020-942 du 25 novembre 2020, portant composition, attribution et fonctionnement de la Chambre nationale des Rois et Chefs traditionnels, et la loi no 2014-451 du 05 août 2014, portant orientation de l’organisation générale de l’Administration du territoire.


M. Doin a également énuméré de façon exhaustive la liste des personnes pouvant porter la dénomination de chefs traditionnels à savoir, les Rois, les Chefs de province, Chefs canton, Chefs de tribus et Chefs de villages, avant de s’appesantir sur la procédure de désignation des chefs traditionnels, à travers d’une part, la procédure traditionnelle, et d’autre part, la procédure dite administrative.


Après avoir décliné les attributions de chef de village, l’expert a énuméré les fautes pouvant entraîner la révocation d’un chef de village, ainsi que les griefs souvent retenus à son encontre. Avant de terminer son exposé en mentionnant les attentes de l’Administration vis-à-vis du chef traditionnel devant être dorénavant perçu comme un modèle, un manager.


Le deuxième panel sur le Rôle de la Chambre des Rois et Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, a été l’affaire de la directrice de cabinet du président de la Chambre nationale des Rois et Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, Yaba Berthe Cargo.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ